Autres journaux :



lundi 11 janvier 2021 à 04:25

Pour un plan de transformation économique, sociale et écologique (suite)

De la section PCF du Bassin minier





 

Au regard de la gravité du moment, les parlementaires communistes, proposent un plan de transformation économique, sociale et écologique.

 

 

Soutenir les secteurs culturel et sportif

 

Le monde de la culture a été l’un des premiers secteurs d’activité gravement touchés par la crise. Touchés de plein fouet par l’annulation d’événements et la fermeture de lieux culturels, les acteurs et travailleurs de ce secteur ont besoin d’être accompagnés dans cette période difficile. Alors que la culture dépend fortement du soutien de la puissance publique, l’ambition culturelle doit être réaffirmée avec force par un appui sans précédent aux acteurs du secteur.

 

Ce constat vaut également pour le secteur sportif qui ressort extrêmement fragilisé de la période de confinement sur le plan économique. Élément structurant de la vie des Français et de l’économie, le sport à besoin d’une relance massive, notamment aux niveaux des pratiques, tout en disposant de leviers financiers et institutionnels suffisants. Cela implique également un soutien aux associations sportives qui maillent le territoire et sur lesquelles reposent la pratique sportive dans notre pays.

 

 

Nos propositions :

 

  1. Mise en place d’une année blanche complète pour les intermittents du spectacle et renforcement de leurs droits par l’abaissement de la durée d’activité requise pour bénéficier du statut.
  2. Déploiement d’un fonds de soutien aux acteurs culturels et à la presse (cinéma, spectacle vivant, presse, festivals, librairies).
  3. Engager un plan pluriannuel d’ampleur pour la sauvegarde de notre patrimoine en renforçant les crédits pour le patrimoine local qui contribue à la richesse économique de notre pays.
  4. Déplafonnement des trois taxes affectées au financement de l’Agence nationale du sport (retransmission télévisuelle, paris sportifs, loterie) pour dégager 300 millions d’euros supplémentaires destinés au développement du sport pour tous.
  5. Création d’un observatoire des équipements sportifs permettant de recenser les besoins et mise en place d’une loi de programmation pour le sport prévoyant la montée en puissance des crédits du ministère des sports pour atteindre 1 milliard d’euros en 2024, année des JO.

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer