Autres journaux :



jeudi 10 juin 2021 à 06:11

Régionales : Notre région par cœur en campagne à Montchanin

  Présentation des candidats de la CUCM et rencontre avec les habitants



 



 

Ce mercredi matin, plusieurs candidats engagés derrière Marie-Guite Dufay sur la liste « Notre région par cœur » ont tenu une conférence de presse à la salle Le Moderne de Montchanin.

Ainsi étaient présents Jérôme Durain et cinq autres candidats issus de la CUCM, Laëtitia Martinez et Jean-Claude Lagrange élus sortants, Isabelle Louis, Gilda Sarandao et Gilles Desnoix.

 

Présentation des 5 candidats représentant la CUCM

 

L’idée de ce matin était de présenter les candidats issus de la CUCM. « On est 5 candidats représentant la CUCM. C’est l’occasion de dire comment la majorité de Marie-Guite Dufay a été présente sur le territoire de la CUCM. » a introduit Laëtitia Martinez.

 

Les présentations ont ensuite débuté.

Isabelle LOUIS est élue à Montceau-les-Mines et dans l’exécutif communautaire. Elle a longtemps travaillé en lycée, collège. Elle travaille à Beaune en direction d’établissement.

Elle participe à cette liste car elle mesure dans ses compétences communautaires comment la CUCM s’articule avec la région.

« Dans mon métier, je mesure l’impact des aides de la Région. Dans l’Éducation nationale, on travaille vraiment main dans la main avec la région en terme de formation initiale et continue. Elle accompagne les apprentissages. Je suis dans un établissement public. » a-t-elle précisé.

 

Jean-Claude Lagrange a poursuivi.

« Mon parcours dans la communauté, vous le connaissez. On essaie de personnaliser les candidatures. Des élus de terrain, on en a fait la preuve depuis plusieurs années. Le terrain de la CUCM a été très soutenu car il y a eu la présence d’élus de la CUCM à la région. Je rappelle le contrat métropolitain. S’il a été signé au Creusot-Montceau, c’est parce qu’il y a cette force de frappe (ville, CUCM etc) qu ont permis son émergence. On a même anticipé avec Laëtitia sur d’autres dossiers. On en a dans toute la ruralité. Et puis donner des leçons de candidats chalonnais, ce n’est pas la peine. J’ai un actif et un passif très éco. » a-t-il déclaré.

 

Laëtitia Martinez Vice-présidente sortante au sport a indiqué : « Jean-Claude a évoqué les engagements sur le territoire e la CUCM. La région a été présente dans le quotidien des habitants. Je rappelle l’investissement au lycée Léon Blum du Creusot. Sur le volet sport, je rappelle un certain nombre de choses. On s’était engagé à ne pas faire du sport un ajustement budgétaire, comme pour la culture. Tout ce qui participe de la cohésion sociale, cet engagement on l’a maintenu. Cela s’est traduit par des engagements sur le territoire : la Halle des sports, le gymnase de Blanzy, la piste d’athlétisme. L’aide à l’acquisition de mini-bus, c’est important dans le quotidien des clubs. Ces questions demandent à ce qu’on aie une attitude très volontariste. Notre engagement est de poursuivre cet engagement à destination des associations.

 

Tenir des engagements, plus que faire des promesses

 

Jean-Claude Lagrange en profite pour tacler d’autres candidats : « Je trouve que dans les campagnes, il y a beaucoup de promesses. Je trouve que la politique cela se fait par la preuve. Hier j’étais à Romenay. La politique c’est par la preuve. »

 

Gilda Sarandao, élue à la commune de Torcy explique quant à elle son engagement auprès de la Présidente sortante : « Je voulais vous parler de notre présidente sortante. C’est une femme de conviction qui a assuré ses engagements. Elle ne cherche pas à diviser. Elle cherche à réunir. Elle a essayé de construire la Bourgogne-Franche-Comté de demain. Le 20 et le 27, votez mais votez Marie-Guite Dufay. »

 

Gilles Desnoix, pour sa part, est issue du bassin minier. « Pendant 38 ans, j’ai dirigé des services de communes. Je sais le travail qui a été fait par Marie-Guite Dufay et les autres lors de la fusion des deux régions. C’est quelque chose qui a été fait et qui fonctionne. Laurent Selvez est venu me voir pour voir si cela m’intéressait. Je trouvais Laëtitia dont je suis le travail depuis longtemps sérieuse. Isabelle que j’ai appris à connaître pendant la campagne municipale. Jérôme, c’est quelqu’un qui m’a touché. Il m’a dit : je ne veux pas perdre le contact avec le terrain. Il l’a fait. S’engager derrière ces personnes-là, c’est facile. » a-t-il expliqué.

 

Jérôme Durain qui était le seul à ne pas être issu de la CUCM a expliqué son engagement ce mercredi : « Je ne suis pas candidat de la CUCM. C’est une terre d’accueil. Je suis là car la CUCM est un territoire important dans la région. La région s’occupe de tous ses entrepreneurs. La CUCM est un des poumons du département, par le pôle qu’elle représente en termes d’aménagement du territoire. Il fallait que la liste soit bien représentée au niveau du territoire. Je suis très heureux qu’on ait cette belle dynamique.

Comme toujours la région a été présente et elle le sera si les électeurs nous font confiance. C’est un territoire qui compte particulièrement dans le département. » a-t-il expliqué.

 

Et d’encourager les électeurs à faire le bon choix

 

« Pourquoi c’est important d’avoir cette dynamique ? Cela se jouera entre nous et une autre formation politique. L’énergie déployée est importante. On a besoin que ce soit notre liste qui passe si on veut éviter de passer la direction de la région à d’autres. Marie-Guite Dufay a honoré les engagements qu’elle a pris. C’est important pour aller jusqu’au bout. » a indiqué Jérôme Durain.

 

Gilda Sarandao, d’ajouter : « Ce n’est pas une liste d’opposition, c’est une liste de construction. Je pense que ce serait une force pour la Bourgogne-Franche-Comté. »

 

Et Jean-Claude Lagrange de poursuivre :

« La CUCM est très rurale. A la fois, ce sont aussi des commerces, des industries. Ces commerces n’auraient pas pu être autant soutenus si la Région n’avait pas été aussi réactive. C’est pas seulement une question d’argent, c’est une question de présence. La proximité n’est pas seulement l’apanage des élus départementaux. La crise nous a appris à être humble et réactif. »

 

Laëtitia Martinez revient pour sa part sur la réactivité de la Présidente sortante : « Tout le monde reconnaît la réactivité de Marie-Guite. Ce travail d’échanges avec les forces vives qu’on a construit pendant l’intégralité du mandat. Il y a cette vision et ce côté humain. Dans nos engagements politiques, la lutte contre les inégalités, elle est importante. On a des propositions claires pour l’avenir. On pense à la protection  de la population.

Je suis ravie de celles et ceux qui nous ont rejoint. Il nous reste 10 jours. On a une campagne active et il faut tout faire pour amener les personnes aux urnes. »

 

Enfin Jérôme Durain a souhaité répondre à une critique portant sur l’impression des papiers de campagne : « Un de nos adversaires parle de l’origine de nos impressions, du papier. On a un programme gros qui nécessite des rotatives. Il a été effectivement imprimé ailleurs. Nos adversaires montrent le papier, nous on montre le programme.

Quand on est à ce niveau de réflexion, c’est qu’on n’a pas grand chose à dire. »

 

La conférence de presse s’est conclue par une information portant sur la venue prochaine de Marie-Guite Dufay en Saône-et-Loire. La présidente viendra le 17 juin prochain à Autun (musée Rolin), puis au Creusot (visite d’entreprise), un débat radiophonique au Creusot à 13h. Ensuite une halte aura lieu sur la RCEA avant un départ pour Salornay-sur-Guye pour voir le laboratoire de transformation. La journée s’achèvera dans le macônnais.

 

Tractage sur le marché de Montchanin

 

Les 6 candidats derrière Marie-Guite Dufay se sont ensuite prêtés à l’exercice du tractage sur le marché de ce mercredi matin à Montchanin. L’occasion de distribuer la lettre de Marie-Guite Dufay, de prendre contact avec la population, d’être à l’écoute aussi.

 

Le programme proposé par la liste « Notre région par cœur » comprend 100 propositions : santé, solidarité, mobilité, commerces, enseignement, diffusion culturelle, urgence écologique, innovation,  proximité, soutien à la ruralité, accompagner la jeunesse. Un programme complet à découvrir dans vos boîtes aux lettres.

Et donc une rencontre avec Marie-Guite Dufay le 17 juin en Saône-et-Loire.

 

EM

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer