Autres journaux :



samedi 3 juillet 2021 à 06:23

Marie-Guite Dufay repasse le passé en Bourgogne Franche-Comté

"Rien ne change, rien ne bouge" selon Julien Odoul





Communiqué :

“Sans surprise, la candidate sortante socialiste a été reconduite à la présidence du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Après le désastre démocratique des élections régionales plombées par une abstention record et le désintérêt terrifiant de deux citoyens sur trois, on pouvait espérer une prise de conscience et un changement de cap. Non ! Rien de rien ! Marie-Guite Dufay semble se satisfaire de sa réélection administrative avec un socle électoral de 14,7% des inscrits et une majorité sans électeur, sans représentativité et finalement sans légitimité.

Aucun mot pour la majorité populaire qui ne s’est pas rendue aux urnes les 20 et 27 juin, aucun signe envoyé pour renouer le fil démocratique, aucune mesure pour davantage de transparence et de proximité pour une collectivité inconnue, abstraite et lointaine. Pour la liste du Rassemblement National, Julien Odoul regrette ce « circulez il n’y a rien à voir » et demande des avancées concrètes :

– organisation de référendums réguliers sur les grands choix de la Région : politique environnementale, financement de l’immigration, stratégie économique pour sauver nos emplois…
Ouverture de la commission permanente à la presse et au public et retransmission en direct pour plus de transparence sur l’utilisation de l’argent public
décentralisation réelle de la Région et organisation de réunions dans les territoires

Au lieu de cela, Marie-Guite a dépoussiéré un discours entendu 100 fois en rabâchant toutes les rengaines de la gauche déconnectée du quotidien : la différenciation, le vivre-ensemble, accélérer la transition énergétique…

L’alliance avec les extrémistes Verts dessine quelques folies dogmatiques à l’horizon avec le développement de l’écriture inclusive ou une « compréhension de la laïcité » qui risquent de fragiliser davantage les piliers de notre République.

Avec ses 18 élus, le groupe Rassemblement National sera la première force d’opposition et un pôle de résistance pour nos principes républicains au Conseil régional.”

 

Julien Odoul

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer