Autres journaux :



samedi 30 octobre 2021 à 17:56

Scandale de l’abattoir de Cuiseaux : honte et dégoût

Réaction du groupe écologiste à la Région





Communiqué :

“L’histoire se répète malheureusement dans les abattoirs ; c’est ce qu’a mis à jour l’association L214 en dévoilant de graves carences et actes de cruauté dans une vidéo diffusée le 28 octobre dernier.Les faits se sont déroulés au sein d’un abattoir de la marque Bigard à Cuiseaux, en Saône-et-Loire (71). Une nouvelle fois le non-respect des normes est au cœur du scandale.

Le groupe Écologistes & Solidaires exprime son effroi et s’interroge : combien d’atrocités supplémentaires seront nécessaires avant que l’État n’agisse réellement ?
Quand le gouvernement se décidera-t-il à faire respecter la loi en donnant les moyens adaptés à ses services vétérinaires pour effectuer les contrôles ?
A quel moment des mesures seront prises pour stopper ces dérives et pour réorganiser les abattoirs avec du personnel formé ?
Quand cesseront ces cadences infernales qui engendrent souffrance professionnelle et maltraitance animale ?
Cette tragédie est vraiment dommageable, et marque les esprits dans notre région BourgogneFranche-Comté où prédomine pourtant l’élevage extensif (plein air, alimentation à partir d’aliments non transformés…), élevage le plus à même de garantir le minimum de respect de besoins essentiels des animaux.
Pour ces raisons, lors de l’Assemblée Plénière du 22 octobre 2021, le Conseil régional de BourgogneFranche-Comté a pris position pour défendre la condition animale et s’opposer à l’élevage industriel en votant pour un vœu à l’initiative des élu-e-s Écologistes & Solidaires.
Nous, élu-e-s écologistes, veillerons à ce que la transparence soit faite et des sanctions administratives et pénales prises par les autorités française.
En région, nous demandons à ce que les aides publiques aux abattoirs soient conditionnées à la mise en œuvre de méthodes et organisations de contentions, circulations et mise à mort des animaux les plus abouties et innovantes ; en lien avec les organisations professionnelles, les filières agricoles, les experts et les associations de protection des animaux.
Enfin, un soin particulier sera pris pour soutenir, amplifier et démultiplier les démarches d’abattoir mobiles et d’abattage à la ferme.”

Claire Mallard,
Présidente de groupe Écologistes & Solidaires

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Scandale de l’abattoir de Cuiseaux : honte et dégoût”

  1. gilbert71 dit :

    avez vous le meme dégout et honte pour l’abattage halal ?

  2. domini75 dit :

    Bizarre le dégoût et la honte ne sont pas les même pour l’abattage halal. Là nos bien pensants ne réagissent pas.