Autres journaux :



samedi 11 décembre 2021 à 07:17

“Je refuse la scandaleuse augmentation du tarif de l’eau voulue par la gauche”

Tribune de Charles Landre, Conseiller municipal du Creusot et conseiller communautaire





Communiqué :

“A l’heure où nombre de français souffrent de la hausse des tarifs de l’énergie, et alors même que l’année dernière les impôts locaux ont déjà été augmentés par la CUCM, le budget 2022 qui sera proposé la semaine prochaine prévoit une augmentation de 2,2% du tarif de l’eau.

J’ai été le seul à prendre la parole en conseil pour dénoncer cette mesure scandaleuse.

Une nouvelle fois on veut faire payer aux habitants la conséquence de choix politiques désastreux.
En effet, alors que la gauche avait souhaité la poursuite d’une délégation de service public avec Veolia, elle s’était engagée sur deux points: le maintien des tarifs de l’eau et l’amélioration de la performance du réseau (c’est à dire du volume d’eau qui arrive effectivement aux habitants) qui se dégradait déjà.

Ces engagements n’ont pas été respectés.

Le taux de remplacement du réseau est notamment passé de 1% (il faut théoriquement 100 ans pour réaliser l’ensemble des travaux) à 0,47% lors du dernier rapport sur l’eau (et théoriquement 212 ans de travaux).

Cet échec devient aujourd’hui la justification pour augmenter le tarif de l’eau.

La politique de cette majorité patchwork aux convictions changeantes, un coup macroniste, un coup socialiste, un coup communiste, n’a qu’une variable d’ajustement : le contribuable.

Leur ligne politique va toujours dans la même direction, celle qui consiste à augmenter la charge financière qui pèse sur les ménages.
Ainsi, alors que le SMIC (et seulement le SMIC) augmente de 2,2% pour compenser l’inflation, les élus de la CUCM en annulent immédiatement le bénéfice en faisant le choix d’augmenter le tarif de l’eau. C’est inadmissible et profondément indigne.

Alors que nombre de français peinent à vivre dignement de leur travail on ajoute encore de la charge à la charge. Car ceux qui paieront le coût de cette mesure ce sont d’abord les travailleurs modestes, les familles, les petites retraites et les jeunes. Ceux pour qui chaque euro compte.
Je refuse cette nouvelle imposition déguisée qui est un énième symptôme de ce mal qui ronge notre pays. Celui qui consiste à ne jamais mesurer l’efficacité des politiques publiques, à justifier toutes les croissances des dépenses et à faire payer les échecs aux Français par des formes nouvelles d’imposition.

C’est totalement à l’inverse des valeurs que je défends. Notamment la revalorisation du travail, la justice sociale et le respect des engagements.
A l’heure où le débat public, à l’aube de l’élection présidentielle, peut paraître parfois abstrait ou éloigné des préoccupations des Français, nous sommes, avec cette mesure, devant un choix qui nous concerne tous.

Jeudi prochain, je m’engagerai contre cette nouvelle hausse et j’engage tous les élus qui partagent ces préoccupations à le faire. Cela me semble essentiel.”

 

M. Charles Landre
Conseiller municipal du Creusot et conseiller communautaire

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur ““Je refuse la scandaleuse augmentation du tarif de l’eau voulue par la gauche””

  1. fleur 2021* dit :

    Bonjour ,

    Vous dite , elle s’était engagée sur deux points: le maintien des tarifs de l’eau et l’amélioration de la performance du réseau
    .
    Pourquoi ne pas le respecter !

    Il y a t’il un intérêt caché ( dividende 0.70 par action ) donc on privilégie les actionnaires .

    Est le cahier des charges est il conforme au résultat ?

    Bon courage .

  2. Pascontent dit :

    Et comme à chaque fois, les élus prennent des mesures sur les prix ou les soit-disantes économies espérées sans qu’ils ne s’impose un devoir de résultat. Ce serait le minimum de respect du contribuable qui finance. Exemple de réorganisations:
    – ramassage des ordures
    – transport en commun
    Pourquoi ne fait-on pas de REX (retour d’expérience) pour vérifier si les objectifs annoncés ont été atteints?
    C’est pour cela que nos élus sont de moins en moins crédibles. Ils ne faut donc pas parler de leurs échec? Bien entendu ils s’en seraient bien vanté en cas de réussite. Donc pas de vantardise = échec permanent.
    Dans le privé, on ne tolèrerait pas de telles incompétences à ces pseudo gestionnaires.

  3. loupblanc dit :

    la privatisation devait faire baisser les prix ( électricité , gaz , eau , téléphonie , etc…) avec des actionnaires affamés et des sous traitants en cascade pour le travail terrain quelquefois déplorable , sans compter les délais infinis .
    Nous aurait on menti

    • Daniel Z dit :

      De votre avis, Loupblanc !
      Pour moi deux espèces d’ambitieux, les compétents qui montent leur entreprise, l’expérience se chargeant de montrer s’ils l’étaient, compétents….. et les autres qui, par défaut, font de la politique, domaine où le pipeau est l’outil de référence.
      Mais nous avons ce que nous méritons

  4. Eduen dit :

    Vous feriez mieux de vous intéresser à ceux qui ne bénéficient pas d’un accès à un réseau de distribution d’eau potable.
    Savez-vous au moins combien d’habitants au 21ème siècle en Saône et Loire ne sont pas desservis et qui le demande ?