Autres journaux



samedi 20 janvier 2024 à 05:49

Bourgogne-Franche-Comté

"La gauche régionale enterre la représentation démocratique et fait exploser l’empreinte carbone !" selon Julien Odoul



Communiqué :

« À la suite de l’annulation par le tribunal administratif de Besançon, de la délibération de l’assemblée plénière du 23 juillet 2021 relative à la désignation des représentants du Conseil régional au sein d’organismes extérieurs, Marie-Guite Dufay a imposé une nouvelle délibération lors de la Commission permanente du 19 janvier 2024.

Ayant déjà privé le Rassemblement National, par une manœuvre sournoise, de la présidence de la commission des finances qui lui revenait pourtant de droit, l’exécutif socialo-écolo-communiste a décidé de se venger après l’humiliation infligée devant le Tribunal administratif.

Prétextant avoir repris à l’identique la liste du 23 juillet 2021, Marie-Guite Dufay a en réalité retiré 23 sièges aux élus du Rassemblement National dont plusieurs postes d’importance dans des organismes extérieurs et ce, sans aucune justification. Aucune concertation n’a été possible pour modifier cette liste.

Pour éviter un nouvel affront public devant la presse, la présidente de Région a préféré passer en catimini devant la Commission permanente alors que ce vote aurait pu être facilement intégré à l’ordre du jour de la prochaine assemblée plénière dans moins de trois semaines… Pour ne pas ébruiter les débats, Marie-Guite Dufay a ainsi convoqué des élus de toute la Bourgogne Franche-Comté pour dix minutes de séance montre en main. Quel gaspillage de temps et d’énergie pour les agents mobilisés et quel bilan carbone record pour une région qui se veut à la pointe de la transition écologique !

Le groupe Rassemblement National s’insurge contre cette mascarade et dénonce cette nouvelle marque de mépris pour les électeurs du premier groupe d’opposition.

Accusant le Rassemblement National de ne « pas vouloir siéger dans les territoires », la majorité s’enfonce un peu plus dans une forme de complotisme qu’elle connaît bien.
Les organismes extérieurs n’ont que peu de prise avec les préoccupations de nos concitoyens dans nos territoires, certains étant spécifiques à la région en elle-même et le Rassemblement National n’a pas attendu les piteux commentaires de la majorité pour s’implanter dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté. Concernant l’accusation absurde sur le prétendu manque de travail des élus RN, Julien Odoul rappelle que son groupe est la première force de proposition avec notamment : 93 amendements, 33 vœux et 24 motions déposés depuis 2021.

Pour cette raison, les élus régionaux du Rassemblement National rejettent en bloc les miettes jetées par Marie-Guite Dufay en regrettant la mise à mort du principe de la juste représentation démocratique au sein des organismes extérieurs. »

 

Julien Odoul, Rassemblement National

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer