Autres journaux



mardi 20 février 2024 à 12:55

Section PCF du Bassin minier

Missak et Mélinée Manouchian entrent au Panthéon



Communiqué :

« Missak et Mélinée Manouchian entrent au Panthéon C’est un événement de grande importance qui dit la reconnaissance de toute la Nation à ce couple de Résistants communistes immigrés. Arméniens ayant dû fuir le génocide, ils rejoignent la France dans l’entre-deux-guerres mais n’obtiendront jamais la nationalité française. Ils ne s’en battront pas moins pour la liberté de notre pays et celle de tous les peuples face au nazisme.

À la place qui est la sienne, le Parti communiste français entend rendre hommage à ces hautes figures de notre histoire. Par cet acte, la République française reconnaît officiellement le rôle important joué par les communistes dans la résistance. Missak et Mélinée Manouchian symbolisent par leurs parcours, leurs idéaux et leur courage une certaine idée de la nation française. Une nation politique composée de citoyens de toutes les origines, réunis par des valeurs républicaines universelles.

Une nation ouverte et fraternelle. Une nation aux antipodes de celle des prêcheurs de haine, obsédés par l’origine, la couleur de la peau et la religion des femmes et des hommes qui la fondent. Avant son exécution, Missak Manouchian écrivit à Mélinée : « je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la liberté sauront honorer notre mémoire dignement ». Cette phrase, sublime par sa profondeur, exprime ce moment singulier de fusion entre l’internationalisme et le patriotisme.

Venus de loin, exilés dans notre pays, Missak Manouchian et tous ses compagnons d’armes sont tombés pour un idéal universel de justice et de paix. Ils défendaient aussi la France des Lumières, la France de la Révolution et de la Commune. La France qui ouvrait la voie des « jours heureux » du Conseil national de la résistance.

Nous rappelons le rôle décisif de ces milliers d’étrangers morts pour la France et auxquels nous devrions remettre, de manière systématique, la mention officielle qui y est associée. Ces femmes et ces hommes, tombés sous le joug de la barbarie fasciste, étaient des sœurs et des frères d’humanité. Missak et Mélinée Manouchian nous ont laissé une mémoire, mais aussi, des valeurs universelles indispensables à la réalisation du bonheur sur terre. »

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer