Autres journaux



lundi 20 mai 2024 à 05:37

Politique

L'Europe et la Bourgogne Franche-Comté la réalité et un peu de « politique » fiction



Communiqué :

« La Bourgogne Franche-Comté est la première région pour la part de l’emploi industriel (l’industrie nucléaire tenant une place importante). Les élus locaux et la presse se font régulièrement l’écho du développement d’activités et de l’implantation de nouvelles entreprises. En effet notre région bénéficie d’une politique cohérente menée en faveur de l’indépendance énergétique et de l’industrialisation.

Au niveau de l’Europe, cette action est portée par le groupe Renew de Valérie Hayer quand il s’est agi de faire face aux conséquences du covid, puis de la guerre en Ukraine.  Ainsi le plan de relance français post-covid a été financé à hauteur de 40 % par l’Europe. Après la période de protection des entreprises et des salariés (chômage partiel…), notre économie a ainsi pu se relever rapidement.

A l’initiative de la France, le nucléaire a été intégré aux énergies vertes et est donc subventionnable. Ainsi, le Pacte Vert qui a pour but la neutralité carbone en 2050 est très favorable à notre région, à notre industrie et donc à notre économie.

 

UN PEU DE POLITIQUE FICTION

 

Ces succès favorables à la Bourgogne Franche-Comté, ont été systématiquement combattus par les partis extrémistes et tout particulièrement par le Rassemblement National : Mr Bardella et l’extrême droite européenne ont systématiquement voté contre toute initiative permettant de renforcer la puissance économique et militaire de l’Europe, et donc de la France.

Il y a quelques années, Madame Le Pen, admiratrice du « brexit » se prononçait en faveur du « frexit » ! Aujourd’hui, le Rassemblement National veut une Europe à la carte, chaque pays s isolant, une Europe inacceptable par tous les pays. En fait c’est est un « FREXIT » DEGUISE.

Que ce serait-il passé si l’achat des vaccins anti covid n’avaient pas été coordonné par l’Europe ? Disparition de la politique agricole commune et suppression des aides aux agriculteurs ? Pas d’aide à la transition écologique ? La règle du chacun chez soi du chacun pour soi ; une France isolée dans une Europe économique et militaire faible par rapport aux grandes puissances mondiales ! Ces votes sont à rapprocher du comportement de dirigeants du Rassemblement National envers leur banquier/ami Poutine.

Imaginons-nous avec une telle politique isolationniste dans le contexte international actuel ? Il faut à tout prix éviter cette catastrophe et ne pas confier le destin de l’Europe à l’extrême droite.

 

ENCORE UN PEU DE « POLITIQUE » FICTION

 

Au sein du Parlement européen, le groupe Renew a un régulièrement voté des textes avec le Parti populaire européen et avec le Parti socialiste européen et cela contre les parties extrémistes. Les prises de position de Raphaël Glucksmann sur la construction de la défense européenne sont partagées. Mais celui-ci membre du groupe du Parti socialiste européen, a eu des votes différents de son propre groupe se rapprochant ainsi des autres parties de la Nupes , démontrant ainsi une absence de responsabilité.

Par rapport à la Bourgogne Franche-Comté, les déclarations et votes de Raphaël Glucksmann n’ont heureusement pas été adoptés par le Parlement européen, démontrant ainsi son isolement parmi les sociaux-démocrates.

Lors de la dernière campagne électorale pour les élections européennes, interrogé sur le nucléaire, il a déclaré : « ce qui est choquant, c’est quand ça devient une idéologie. Quand on voit que les investissements dans les EPR sont des fonds perdus ».

Plus récemment, après ne pas avoir voté le plan de relance, il ne vote pas l’intégration du nucléaire dans les énergies renouvelables. En décembre 2023, il vote contre le rapport sur les petits réacteurs nucléaires.

Heureusement comme pour le pacte asile-immigration, il est isolé au sein de son propre groupe politique. Imaginons, s’il avait été suivi par le Parlement européen : sans plan de relance, pas de prise en charge par l’Europe des 40 % du plan français.

Quid de la filière énergétique et des commandes des EPR auprès de Framatome à Chalon et au Creusot ? Quid de la fabrication de micro réacteurs nucléaires ?

 

Comme les agriculteurs français qui ont été systématiquement défendus dans le cadre de la politique agricole commune, notre industrie régionale a été toujours soutenue par les députés européens du groupe Renew de Valérie Hayer.

Territoires de Progrès appelle sans restriction à voter pour la liste Besoin d’Europe. »

 

 

 Jean-Jacques Bougault

Délégué régional de Territoire de Progrès

 






Le commentaires sont fermés.