Autres journaux



jeudi 6 juin 2024 à 05:18

Section PCF du Bassin minier

Gauche Unie pour le monde du travail



 

Communiqué :

Des élus portant les grandes exigences sociales, écologiques et démocratiques

« Les directives et les règlements européens n’existent que par l’approbation d’une majorité de député·es. Les élections européennes sont un scrutin de liste, à la proportionnelle.

Chaque voix va donc compter pour élire des député·es de gauche qui contribueront à changer le rapport de force dans le prochain Parlement européen. Avec notre liste, qui incarne le rassemblement de la gauche comme celui du monde du travail, nous comptons
changer pratiquement la donne. Les élu·es de notre liste agiront au plus près des préoccupations des Français·es et des Européen·nes.
Avec Léon DEFFONTAINES, nous prenons 4 engagements.

1-De défendre les intérêts du monde du travail et du peuple de France au Parlement européen, de promouvoir et concevoir des coopérations nouvelles répondant aux intérêts des peuples européens. Nous ne nous inscrirons pas dans le consensus libéral qui règne
traditionnellement au Parlement européen, et nous combattrons les tentations de la droite conservatrice de créer des majorités avec l’extrême droite. Le mandat des élu·es sera simple : mener les batailles nécessaires pour la justice sociale, fiscale et environnementale, et s’opposer à tout ce qui procède de la logique libérale et guerrière.

2-D’être à l’écoute des exigences du mouvement social et les porte-paroles d’une gauche transformatrice au sein des institutions européennes. Nous serons une voix déterminée dans le combat contre l’austérité, pour la défense des intérêts de celles et ceux qui ne
vivent que de leur travail, des peuples. Cela se fera en travaillant au quotidien avec les organisations sociales, syndicales et associatives, et en construisant ensemble des débouchés politiques aux mobilisations.

3-De permettre la diffusion de l’information. Nos élu·es seront de véritables lanceurs d’alerte sur des politiques qui, bien que semblant éloignées des préoccupations du plus grand nombre, touchent tous les jours leur vie quotidienne. Face à une Commission dont
le fonctionnement est intrinsèquement libéral, il est essentiel de faire connaître les mauvais coups qui se préparent, afin d’organiser au mieux les ripostes politiques et sociales. Nos élu·es seront en contact permanent avec nos parlementaires nationaux.

4-De construire l’alternative de gauche en Europe. La présence de député·es de notre liste au Parlement européen sera un atout pour la consolidation du travail engagé entre différents partis politiques européens attachés à rompre avec les politiques
d’accompagnement du néolibéralisme. Elle permettra le renforcement du groupe parlementaire, dans l’affirmation de ses ambitions progressistes, et dans le respect de la diversité de ses composantes. Nos élu·es travailleront avec le Parti de la gauche
européenne (PGE). C’est ainsi que la gauche européenne pourra sortir renforcée du scrutin du 9 juin, qu’elle disposera de moyens nouveaux pour peser sur le rapport des forces politiques en Europe, et qu’elle œuvrera plus efficacement à la construction d’une
alternative d’espoir. »

 






Le commentaires sont fermés.