Autres journaux :



mardi 30 juin 2020 à 05:48

Manifestation du personnel soignant à Montceau-les-Mines

Un témoignage pour expliquer les raisons du mécontentement



 



 

 

C’est une aide-soignante retraitée qui vient régulièrement en soutien aux services de l’hôpital de Montceau qui témoigne.

Elle a connu cette année et pour la première fois dans sa carrière professionnelle la peur, lorsqu’elle s’est retrouvée durant plusieurs semaines entourée de malades atteints de la Covid-19.

 

Rappelée par l’un des EHPAD public de l’hôpital de Montceau-les-Mines pour venir renforcer l’équipe, elle a observé le problème de sous-effectif du personnel : 3 personnes pour assurer 40 toilettes. Elle a aussi observé l’absence de matériel adéquat, notamment pour soulever les malades les plus lourds.

 

Toujours concernant le problème de sous-effectif du personnel, elle dénonce la présence d’une seule surveillante pour toutes les unités Glycines et Lys et l’absence d’une direction locale pour l’établissement.

Cette dernière selon elle manque cruellement au personnel qui a besoin de se sentir écouté, d’être reconnu par sa hiérarchie.

 

Une prime grand âge est attribuée aux aides-soignantes. Toutefois certaines personnes ne l’auraient à ce jour par reçu. Dans le même sens, des chèques carburants ont été distribués au personnel soignant s’étant déplacé pendant la crise de la Covid-19. Toutefois tous n’ont pas pu en profiter, ce qui génère aussi une incompréhension entre les membres du personnel.

 

En observant les conditions d’accueil des personnes âgées dans les EHPAD, elle s’inquiète sur les conditions d’accueil futures des personnes âgées.

 

Et le personnel soignant doit faire face à des familles mécontentes.

 

Des demandes pour assurer le bien-être des patients

 

Et elle précise : « J’ose espérer qu’on a choisi ce métier par vocation. Ce n’est pas pour un bien-être personnel qu’on veut un changement mais pour les patients ».

 

Des changements matériels donc, mais aussi dans le dialogue avec la direction et avec les familles : un dialogue que le personnel soignant souhaite plus serein.

 

Et d’expliquer aussi en direction des familles et des patients : « Chaque cas particulier ne peut être traité de la même façon. Ils ne voient pas ce qu’il se passe derrière le rideau ».

 

En effet, la crise de la Covid-19 a laissé des familles dans la douleur et certains patients avec des séquelles. Le personnel soignant demande de la compréhension et du soutien pour assurer de meilleures conditions de travail et un meilleur suivi des malades qui en découlera.

 

C’est en connaissance de ce témoignage que cette aide-soignante retraitée appelle chacun à venir soutenir le personnel soignant lors de la manifestation de ce mardi à 14h.

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Manifestation du personnel soignant à Montceau-les-Mines”

  1. स्वतंत्रता dit :

    Espérons que vous serez “lue” et que nombreuses seront les personnes à se déplacer, car il faut cesser de dormir tranquillement sur ses deux oreilles, de faire l’autruche ; le temps n’est plus aux applaudissements sur des balcons alors qu’il y a bien des années en arrière que l’orage gronde en tout domaine, que l’on a laissé se dégrader sans broncher notre système de santé, mais dans tout ce qui touche à la personne, santé, médical, hôpitaux, il y a une priorité évidente, urgente, et il faudrait cesser de compter sur autrui pour bénéficier de ce qui découlera des luttes à venir pour des conditions de vie décentes ; des conditions de travail auxquelles chacun a droit…. Bref redonner des moyens humains et financiers…. Partout ! En tant que patients nous avons besoin de structures, d’accueil, de soins à la hauteur de nos espérances et nous avons besoin de personnels qualifiés à la hauteur de nos attente et en nombre.

    MONTCEAU est pourvu d’une nouvelle/ancienne équipe municipale, il faudra peut être qu’elle se mette un peu plus à la tâche ; sans gaspillage ; pour redorer le blason de sa commune, nous redonner notre hôpital, prioriser l’humain et non le matériel.