Autres journaux



dimanche 11 décembre 2022 à 07:01

CODEF (Collectif des Usagers des hôpitaux)

"Vers la suppression de l’activité cardiologique"



Communiqué :

« Selon nos informations le naufrage de notre Hôpital serait en marche. Bien sûr nous appelons de nos vœux un démenti de la Direction de l’Hôpital, mais nous avons appris que le service de cardiologie allait être dépouillé d’un échographe au profit de l’hôpital de Chalon.

 

Tout cela se serait tramé en secret, sans consultation des instances, mais il n’y a pas de fumée sans feu ! Dans l’affirmative ce serait le début de la fin pour l’activité cardiologique de notre Hôpital, un premier pas vers le démantèlement de son outil de travail.

 

Un non-sens sanitaire au regard de la sociologie de la population de notre bassin de vie. Ce serait dramatique pour les 105 000 habitants situés dans un rayon de +ou- 30 mn de notre Hôpital. Ce serait mettre une proportion énorme de la population en perte de chance. N’oublions pas que la patientèle va bien au-delà du bassin montcellien.

 

Et alors qu’un drame pourrait être en train de se jouer, la Présidente du Conseil de Surveillance se pavane au Ministère de la santé pour soutenir la labellisation d’un hôpital qui se meurt à petits feux. Là, les conseillers du Ministre lui ont sûrement rappelé que la dite labellisation était de la compétence régionale, c’est à dire de l’ARS ! Mais ça en jette de se rendre à Paris plutôt que Dijon !

 

Vos tergiversations démagogiques, Madame la Présidente, en disent long sur votre crédibilité, ou plutôt son absence, dans la lutte pour que notre Hôpital reste à la hauteur des besoins de santé des patients potentiels que nous sommes toutes et tous. Pour convaincre faut-il rappeler que, avec le Codef et les autres Maires du bassin minier, vous aviez soutenu le projet d’organisation territoriale de la cardiologie du Docteur El Habach ! Que ce projet finalisé par les cardiologues du GHT a été jeté aux orties par Madame Hungerer !

 

Alors, aujourd’hui, allez-vous réunir d’urgence le Conseil de Surveillance pour prendre position contre le dépouillement du service de cardiologie si cette tentative se confirme ? Continuerez-vous à aller à contresens des positions de la Commission Médicale d’Établissement (CME) qui, en réunion plénière s’est prononcé contre la labellisation ?

 

Labellisation qui selon le rapport de l’IGAS, entraînera la disparition de services de spécialités ! Scénario, orientation dramatiques qui ne prennent pas en compte la forte densité de la population au centre de notre département.

 

Avant même que la décision de labellisation soit prise, sans concertation avec le corps médical, alors que le projet médical de l’établissement n’est pas établi, un passage en force a été tenté pour commencer le « dépeçage » du service de cardiologie, service oh combien vital pour notre bassin de vie.

 

Notre alerte a pour objectif la sauvegarde d’un élément de notre bien commun, de sensibiliser toutes les forces vives et leur demander de s’élever contre ce possible non-sens sanitaire. Mieux vaut prévenir que guérir !

 

Nous revenons sur les dommages collatéraux. La restructuration de notre Hôpital entraînera de facto des conséquences économiques et sociales sur les secteurs de Toulon sur Arroux et la Guiche.

 

Ce communiqué sera simultanément adressé aux Maires des 62 communes impactées par l’attractivité de notre Hôpital. Tout comme les député·es des 3 circonscriptions également impactées : Madame Josiane Corneloup pour la 2ème, Monsieur Louis Margueritte pour la 5ème et Monsieur Rémi Rebeyrotte pour la 3ème. Notre Hôpital de situant au carrefour de ces 3 circonscriptions. »

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer