Autres journaux



dimanche 16 janvier 2011 à 07:08

Collectif de Défense des deux Centres Hospitaliers

Appel à participer au rassemblement du 18 janvier de l'intersyndicale mais avec ses propositions



Réuni ce samedi matin, le Collectif de Défense des deux Centres Hospitaliers, présidé par Maurice Gagnard, appelle à se joindre à la manifestation organisée par l’intersyndicale le mardi  18 janvier à 10 H sur le site de Jean Bouveri.




Le président, qui a fait un tour d’horizon de la situation face à une trentaine de personnes, a précisé que cette participation devait avoir pour objet de défendre les revendications suivantes :

–    « Non à la loi Bachelot, oui à la défense des services publics hospitaliers de proximité.

–    Retrait immédiat du rapport du Coordonnateur et fin de la mise sous tutelle des 2 CH .

–    Réintégration des directeurs à la gestion qui ne sont en rien responsables des déficits provoqués par plus de 10 ans de disettes budgétaires de l’Etat.

–    Annulation de tous les déficits structurels perpétrés par les tutelles pour faire disparaître le service public hospitalier de proximité au bénéfice des cliniques privées.

–    Rebasage annuel budgétaire pour mettre en adéquation les besoins de financements à ceux des dépenses nécessaires aux traitements des patients et pour pourvoir à des investissements d’équipements et de rénovation.

–    Consolidation de tous les emplois existants.

–    Embaucher pour rendre à nouveau attractifs les services de nos 2 CH et améliorer les conditions de travail des personnels qui ont beaucoup souffert du Groupement.

–    Réinvestir le bâtiment chirurgical St Exupéry à Montceau en y réinstallant les services de chirurgie disparus depuis le Groupement de Coopération (GCS) en faillite.

–    Réaffecter une maternité, une pédiatrie et un service d’urgences avec traitements sur place au CH montcellien.

–    Si il y a construction d’un nouveau CH  en médecine, chirurgie et obstétrique (MCO) jamais l’ouverture des travaux de construction ne doit être conditionnée au préalable par des fermetures de services et des suppression de personnels dans les 2 CH qui doivent au contraire  obtenir la garantie d’y être affectés dès son ouverture.« 






Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




8 commentaires sur “Collectif de Défense des deux Centres Hospitaliers”

  1. Laurent dit :

    Bonjour
    Vu le peu de monde a la réunion, la population ne prend pas la mesure du danger qui plane sur l’hôpital et sur les services publics. Il faut dire aussi qu’aucun élu de gauche ou de droite n’est venu discuter, rassurer informer. On sent un mépris complet du devenir de nos services de santé dans le bassin minier.

  2. cocopops dit :

    Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un manque d’intérêt mais oui de la fatigue …. le personnel commence certainement à montrer des signes d’affaiblissement … ils nous auront à l’usure avec leurs réformes, leurs restructurations, leurs vérités et leurs contre vérités, leur mépris manifeste pour les qualifications du personnel, et leur désintérêt pour les besoins des usagers de notre bassin …. c’est sûr le temps joue contre nous … pas la peine d’être une grosse tête pour le comprendre … il faut qu’on se ressaisisse !!!!!

  3. babette dit :

    Laurent oui aucun élu s’est déplacer PS ou UMP. La santé n’a pas l’air de les intérresser … Ce qui les intérresse c’est les cantonales, les présidentielles, les doubles mandats qui rapportent !!!!! Et nos hôpitaux, nos écoles, nos emplois passent en dernier quand ils ont besoin de nos votes….Mais venez nombreux soutenir le mardi 18 janvier a 10 h a l’hôpital de Montceau pour défendre nos deux hôpitaux Montceau et Le Creusot……..Et merci à Mr GAGNARD pour défendre nos hôpitaux contre la casse de l’état…………….
    BABETTE 71300

  4. cmsv dit :

    Visiblement l’action de Maurice GAGNARD n’est pas porteuse, les propos repris sont assez surprenants :

    Annuler la dette, revenir en arrière, rappeler les directeurs, ramener la mat à Jean BOUVERI, rouvrir St Ex pour la chirurgie , etc , etc .

    Pourquoi ne pas avoir repris les préconisations des rapports METAIS et SECAFI qui ont rendu leur conclusion pour reconstruire dans ce bassin de population .

    Espérons que les lecteurs auront compris l’analyse du collectif qui m’échappe complétement !

  5. peluche dit :

    Le comité de défense des usagers ne représente que lui-même et ne fait que dans l’opposition systématique Il est évident que la situation ne peut rester en l’état et nos établissement ne peuvent continuer à accumuler un million d’euros de déficit tous les mois . Il faut trouver une solution, en regrettant que les atermoiements des politiciens locaux nous aient déjà fait perdre 18 mois qui s’ajoutent à l’échec manifeste de la première réorganisation qui nous a fait perdre 18 mois supplémentaires . Et finalement, ne faut il pas se réjouir de l’arrivée d’une nouvelle équipe de direction, qui,peut-être, fera avancer la situation . De toutes les façons la situation doit bouger, car on va dans le mur . Ceci étant, accueillir une nouvelle équipe de direction par une grève et une manifestation me parait complétement stupide et désobligeant : on pourrait peut-être faire connaissance et discuter d’abord….
    Il est certain et vital qu’un hôpital commun voit le jour, seule façon d’avoir enfin une structure moderne,efficace et rentable qui,enfin, aura peut-être une chance de ne pas faire de déficit . Problème, son coût, autour de 200 millions d’euros . Et si on considérait que l’hôpital actuel de Montceau,avec quelques travaux de réhabilitation était la première moitié de cet hôpital,accueillant les services de médecine…. Il suffirait alors de construire,à coté, une structure d’hébergement de 150 lits pour la chirurgie:coût 20 millions d’euros ….
    L’hôpital communautaire serait fait, à moindre frais. Sans compter que la réhabilitation du bloc de Montceau ne couterait que 400 000 Euros,contre 4 millions pour le bloc du Creusot…
    Est-ce inacceptable pour les Creusotins ? Après tout nous faisons partie de la même communauté urbaine et nous avons bien dû accepter que le siège en soit chez eux, et que le tribunal, l’université, les impôts, la sécu les industries,…soient chez eux . Et puis qui est en dépôt de bilan ? … A proposer et à suivre si nous voulons avoir une chance de survivre et de sauver notre hôpital et ses emplois

  6. Le-Defenseur dit :

    Non mais laissez-moi rigoler cinq minutes…
    Je fais partie de l’Hôpital du Creusot et je peux vous dire que ça fait deux ans que l’on nous bassine avec de belles théories, de beaux discours sur un regroupement qui était censé nous redonner vigueur et espoir face à un état qui s’échappait par la petite porte et nous laissait dans le pétrin…Avions nous alors vu le nez d’un homme politique sympathisant de droite pointer son nez à ce moment ? Juste pour rappel, la tarification à l’acte (T2A) assassine et la loi Bachelot ne date pas d’hier (bien avant la dernière élection présidentielle pour la T2A), mais personne ne s’est alors élevé contre ces décisions politiques qui allaient affaiblir les plus petits, dont nous…
    Maintenant, on nous parle de rétablir les deux directeurs… mais ceux là n’avaient-ils pas eu la clairvoyance d’imaginer qu’un jour nous serions touchés de plein fouet par ces problèmes ? Pourquoi alors n’ont-ils rien fait ? Bilan des courses: un P.R.E. établi à la va-vite, basé sur les chiffres tronqués d’une activité antérieure et sur une hypothétique activité future… Combinez à cela des embauches de médecins à tout-va, payés à ponts d’or (même des médecins démissionnaires et réembauchés sur une convention beaucoup plus avantageuses…), une absence totale de communication des directions, et vous obtenez un immense sentiment d’injustice, qui atteint aujourd’hui son paroxysme.
    Nous sommes au pieds du mur, mais nous n’avons plus les cartes de notre destin en main, les querelles fratricides de clochers, les politiques d’établissements trop laxistes ou trop peu rigides ayant eu raison de nos hôpitaux…
    Inutile de dire que le personnel des deux établissements ne savaient que trop ce qui allait se passer, mais personne n’a eu l’air de prendre la chose au sérieux quand nous tirions la sonnette d’alarme en voyant se profiler notre avenir funeste.
    Les dés, pipés, sont jetés, et la question maintenant est juste de savoir à quelle sauce nous allons être mangé… Avec le monstre Chalonnais qui va ouvrir sa gueule d’ici presque deux ans et qui part déjà déficitaire, il faudrait être aveugle pour ne pas voir que dans un combat entre le pot de fer et le pot de terre, l’issue sera fatale, quoi qu’on fasse. En attendant, vous pouvez toujours venir vous faire soigner dans nos chers hôpitaux, le personnel faisant du mieux qu’il peut comme il a toujours fait, mais ne vous bercez pas d’illusions, l’offre de soins telle que vous la connaissez n’est plus garantie ad vitam aeternam…
    J’espère juste que la population saura s’exprimer en 2012 aux prochaines élections présidentielles, si toutefois l’opposition ne faisait pas encore dans le granguignolesque…

  7. cmsv dit :

    Enfin « le défenseur » et « peluche » apportent des éléments censés dans cette complexe affaire.
    La T2A permettait pourtant à l’origine de redoper l’établissement mais la baisse des taux a vite anéanti les espoirs.
    Laxisme des directions, c’est difficile à dire, mais il apparait qu’il y a eu des erreurs d’appréciation qui coutent chères voire très chères maintenant. L’espace Montceau offre 1 plateau technique chirurgical récent facilement extensible, ce qui permettrait d’absorber à moindre cout l’importante activité chirurgicale.
    Accueillir avec des banderoles les nouveaux dirigeants ne facilitera pas la négociation mais à Montceau Le Creusot c’est un mode d’expression banalisé !!!
    Que chacun s’imprègne du rapport METAIS avant de s’engager dans une manifestation.

  8. Balleriaux dit :

    Christian dit:
    Pourquoi tant de haine?
    Chaque fois qu’un article de Montceau news traite du problème des hôpitaux, des internautes se font un plaisir à dénigrer le Creusot et ses habitants. Ou trouvent-ils leurs arguments?
    Connaissent-ils les hôpitaux du Creusot et de Montceau?
    Aucun Creusotin n’a signalé le mauvais accueil, par exemple de la cardiologie à Montceau dans des locaux inadaptés, qu’il a fallu aménager en hâte.
    Le rapport « Métais stipule que la situation financière du syndicat hospitalier Montcelien est encore plus dégradée que celle de l’Hôtel Dieu, simplement victime du changement de mode de financement des hôpitaux. ( Comme d’ailleurs beaucoup en France)
    Arrêtons nos querelles de clochers et imposons un service de soins de qualité et de proximité dans l’intérêt de tous.