Autres journaux :



mercredi 24 mai 2017 à 16:37

Décès de M. Jérôme LARONZE, agriculteur à Trivy

La position de M. Gilbert Payet, Préfet de Saône-et-Loire !



 

 

Communiqué de M. Gilbert Payet, Préfet de Saône-et-Loire.

 

“Si l’obligation de réserve qui s’impose au représentant de l’État en période électorale restreint ses possibilités de communication, Gilbert PAYET, Préfet de Saône-et-Loire, tient à dénoncer les mises en cause totalement injustifiées, souvent sous couvert d’anonymat, et relayées sans souci d’objectivité, des services de l’État.

 

 

Il apporte son entier soutien aux agents de l’État ou d’autres institutions dont l’engagement au service de l’intérêt général et des agriculteurs de ce département est reconnu par l’ensemble des organisations professionnelles agricoles et vétérinaires.

 

 

Il salue la dignité et l’esprit de responsabilité des membres de la famille de Jérôme LARONZE et appelle chacun à respecter leur deuil.

 

 

Enfin, il affirme sa volonté de continuer à travailler avec la Chambre d’agriculture et l’ensemble des organisations professionnelles pour renforcer l’accompagnement des agriculteurs en difficulté et proposer des mesures de nature à donner des marges supplémentaires dans l’organisation des contrôles et les suites données à ceux-ci.

 

 

Ces propositions seront transmises à M. Jacques MEZARD, Ministre de l’agriculture, qui suit personnellement ce dossier, dès la semaine prochaine.”

 

 

 

 

payet 18 01 17

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Décès de M. Jérôme LARONZE, agriculteur à Trivy”

  1. zezette71 dit :

    Bonsoir
    Je suis de tout coeur avec la famille de cet éleveur et je lui présente mes sincères condoléances.
    Mais je voudrais dire en réponse à cet article que tout ne se passe pas comme on voudrait bien nous le faire croire.
    Pour l’avoir vécu je peux vous certifier que les fonctionnaires de tous ces services : inspection du travail, CRAM, service fiscaux, arrivent toujours en pays conquis, avec dans l’esprit que de toute façon on est en faute et ils ne viennent que pour la répression, ils s’en tiennent toujours à leurs documents sans chercher à savoir si ce qu’ils préconisent sur papier est réalisable dans le réel.
    En France on étouffe le petit avec des règles qui sont vite oubliées dans les grands groupes.
    A titre personnel je préférerais manger un steak d’un bovin qui a perdu sa boucle mais qui est tranquillement dans son pré que manger ce que l’on élève dans des bâtiments où les bêtes sont nourries avec je ne sais quoi.
    La France meure de ses contraintes.
    Laissez les gens travailler.
    Malheureusement lorsque l’on a sorti un dossier on ne le range jamais surtout si vous osez dire en face ce que vous pensez.