Autres journaux



mardi 7 décembre 2010 à 17:36

Deux hôtels et un restaurant vont s’implanter à Montceau-les-Mines

Des "enseignes" nationales dépendant du groupe Accor



Bonne nouvelle pour l’emploi à Montceau-les-Mines, la ville va accueillir deux hôtels et un restaurant, tous trois construits par une grande enseigne : le groupe Accor.


Mercure, Sofitel, Novotel, Ibis, F1 etc. le groupe hôtelier, au travers de la SARL SOPRICOM de Nevers, se propose (ce qu’a accepté, d’ailleurs, le conseil municipal de Montceau réuni ce lundi soir) d’acquérir 15 000 m2 de terrain au lieu-dit « La Pelouse ») ; plus précisément juste à la sortie Montceau Centre de la route Express, côté golf.


« Cette initiative viendra compléter l’offre hôtelière de notre ville, dont la capacité est  insuffisante actuellement  » a expliqué Didier Mathus, député-maire, avant de préciser que, pour la première phase,  le promoteur envisage de construire un restaurant et deux hôtels de 40 chambres chacun (à l’enseigne de chaîne nationale mais sans stipuler lesquelles). Information complémentaire : dès que le taux d’occupation atteindra 77% par an, la capacité d’accueil des hôtels sera augmentée de 15 à 20 chambres environ.


Prix de vente du terrain pour la première phase : 300 000 euros et 75 000 euros supplémentaires si la deuxième phase se concrétise.


Une bonne nouvelle pour le bassin car l’opération devrait permettre la création de plus de 50 emplois !




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Deux hôtels et un restaurant vont s’implanter à Montceau-les-Mines”

  1. 7163 dit :

    Bonsoir il est tres agreable de voir des informations comme celles çi … Maintenant il faut continuer à interesser les touristes et autres à venir à Montceau . C’est vrai depuis des années notre ville a beaucoup changé et s’embellit au fil des ans .

  2. Figueras dit :

    Du fait qu’elle a pressenti un candidat acheteur unique, la commune s’est privée du droit de faire monter les enchères(prix du m2 à 25 euros ridiculement bas). Il faut qu’un motif d’intérêt général ainsi que des contreparties suffisantes justifient tant le choix de l’acheteur que la proposition d’un prix « cassé ».
    Le dossier « les Alouettes pour ACCOR » n’est pas détachable du débat sur la RCEA toute proche,opposant les partisans de son maintien dans le Service Public et ceux qui souhaitent la concession au privé.
    Au bout du compte, dans quel camp se range la municipalité de Montceau les Mines ??

  3. padqua dit :

    Des hôtels a Montceau-les-Mines il y en a assez. Ceux qui y sont déjà, mettront la clef sous la porte. La communauté urbaine ferait mieux d’embaucher pour boucher les nids de poules sur les routes qui deviennent au fil du temps des nids de dindes.