Autres journaux :



mardi 8 octobre 2019 Ă  07:18

Intervention au conseil municipal de Mr Lilian Noirot

Et les réponses qui lui ont été" apportées...





 

Approbation du procès-verbal de la séance du 25 juin 2019

 

Madame le Maire, vous me permettrez quelques remarques suite aux propos liminaires que vous avez tenus lors du dernier conseil municipal pour lequel j’étais absent et excusé pour des raisons professionnelles. Je veux notamment parler de vos propos au sujet de l’affaire Bigard, que vous n’auriez peut-être pas tenus si j’avais été là pour vous contredire et rétablir la vérité.

 

« D’une part parce que vous vous doutez bien qu’une programmation se construit bien longtemps à l’avance et que le calendrier des spectacles pour 2019-2020 était bouclé depuis bien longtemps. »

 

Lors des échanges que j’ai pu avoir votre adjointe à la culture sur ce sujet, je n’ai jamais évoqué de dates précises mais seulement la possibilité de faire venir Jean-Marie Bigard à Montceau-les-Mines. Bien sûr qu’une programmation de saison culturelle se planifie à l’avance mais vous devez savoir, que pour prendre l’exemple de la salle de l’Embarcadère, cette dernière n’est pas réservée tout au long de l’année et que rien n’empêche de rajouter tel ou tel événement en fonction des besoins et des disponibilités.

Sauf erreur de ma part, des crĂ©neaux sont d’ailleurs toujours libres en cas de besoin exceptionnel…

 

« Cette décision, j’aurais pu la prendre au moment où les rappeur DJ Hamida a été programmé il y quelques années tout simplement parce que les paroles de l’un de ses textes dénigraient notre pays, comme s’en était ému alors ce même élu. Sauf que nous ne pouvions dénoncer à quelques jours la date de ce spectacle et que le contrat était signé.»

 

De belles paroles… Pourtant à l’époque lorsque j’évoquais la venue de cet artiste  en conseil municipal en dénonçant des propos haineux et récurrents dans ses textes contre les femmes mais également les forces de l’ordre, personne n’y trouvait à redire, majorité comme opposition socialiste.

 

Par ailleurs à l’époque,  Madame Buchalik ne tenait pas les mêmes arguments stipulant que les jeunes étaient « seuls juges ayant largement la capacité à la réflexion »

 

Au final, c’est drôle comment vos arguments peuvent varier en fonction de l’actualité… Enfin, Mme le Maire et Mme l’adjoint à la culture, la teneur de vos propos dans le courrier que vous m’avez formulé ont particulièrement blessé mon ami Jean-Marie BIGARD. Lorsque je lui ai adressé copie de votre lettre par SMS, je l’ai eu dans la foulée au téléphone et vous l’avez blessé. Blessé car personne ne peut contredire l’humanisme dont il fait preuve. Jean-Marie est un homme engagé dans la défense des plus faibles, je pense aux animaux puisqu’il est le parrain d’une grande association de protection animale. Dans la défense des plus faibles en finançant la construction de maternité au Burkina Faso. Ou encore d’un orphelinat à Madagascar. Enfin, il donne des centaines de milliers d’euros pour la lutte contre le cancer du sein, avec le professeur KHAYAT puisque sa mère est décédée des suite de ce cancer. Alors avant de critiquer un homme d’une extrême bonté en raison d’une blague de plus de 30 ans, faites attention au poids des mots car ils peuvent engendrer des maux. Lui même, exprimant régulièrement avec force et tendresse qu’il a « de l’amour et du respect pour les femmes qui sont bien plus intelligentes que les hommes ».

 

Marie-Claude Jarrot

 

Concernant Jean-Marie Bigard, on ne se grandit pas de la manière dont on parle des femmes. Aujourd’hui nous sommes extrĂŞmement vigilants. Notre vigilance est absolue. Je n’ai absolument rien contre la personne de Jean-Marie Bigard. Reparler de cela alors que nous venons d’accueillir le premier grenelle contre les violences intra familiales, c’est un tout petit peu dĂ©placĂ©.

 

4) DĂ©cision modificative

 

Je vous remercie pour votre présentation ainsi que le travail rudement bien mené par les agents de la ville.

De nombreuses dépenses d’investissement non prévues initialement lors du vote initial du budget (remise aux normes du réseau des eaux usées Place Malraux, travaux salle polyvalente Ecole Rousseau)… par simple oubli ou non planification en amont ?

 

Prenons l’exemple des travaux du local du RCMB (23 500 euros) suite à l’effondrement d’une partie du toit qui faisait déjà suite aux problèmes de poteaux qui n’étaient plus aux normes. Comment voulez-vous que nos clubs sportifs excellent dans de telles conditions. Cela ne fait que témoigner d’un mauvais suivi des équipements municipaux et des investissements à y réaliser, mais je vous l’accorde, ce manque de sérieux et cette non vision à long terme a débuté il y a de nombreuses années, sous l’égide des socialistes et dissidents.

 

Concernant les dépenses de fonctionnement, interrogation concernant ce projet de patinoire pour les fêtes de fin d’années. Pourquoi ne pas en voir débattu en conseil ? Car 20 000 euros pour un événement temporaire, c’est important. Je pense que les Montcelliens et nos commerçants auraient peut-être préférés que vous investissiez dans un véritable marché de Noël. Nous ne le saurons pas, car à l’accoutumée, tel le projet du skate-park, vous avez décidé seule vous au sein de votre triumvirat.

D’ailleurs, Ă©voquons le dossier du skate-park. DĂ©cidĂ©ment, ce projet n’aura Ă©tĂ© que de rebondissements depuis 2016… Alors qu’il voit enfin le jour, nos jeunes ne peuvent mĂŞme pas l’utiliser faute de construction dans les règles de l’art. Pour rappel, ce skateparc ce n’est « qu’un budget de 275 000€ » et compte tenu de ce coĂ»t, il est intolĂ©rable de nous retrouver dans une telle configuration.

 

Par voie de presse, vous avez expliquĂ© que vous n’avez pas payĂ© l’entreprise. Si le titulaire d’un marchĂ© public ne peut demander le paiement de ses prestations que lorsqu’elles ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es et que l’organisme public a constatĂ© qu’elles sont conformes au contrat signĂ©. Cependant, il a droit Ă  une avance dans certaines conditions, ainsi qu’Ă  des acomptes dans la mesure oĂą ils correspondent Ă  la valeur des prestations dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ©es.

 

Aussi, Mme le Maire, pouvez-vous nous certifier et prouver qu’aucune avance ou acompte n’ont été versés à l’entreprise ? Nous indiquer où nous en sommes dans le règlement de ce litige et dans quels délais les travaux seront-ils effectués pour que nos jeunes puissent en profiter ? Car nos jeunes se rendent sur le skateparc alors que, légalement, ils ne devraient pas. A plusieurs reprises, je me suis arrêté pour les alerter sur les risques qu’ils encours en pratiquant alors qu’un arrêté stipule que personne ne doit accéder au site pour des raisons de sécurité.

 

Par ailleurs, quid du coût de la réfection de la façade de l’hôtel de Ville ? En effet, les murs de la Mairie de Montceau ont été le théâtre d’une exposition d’œuvres artistiques réalisées par l’excellent artiste peintre montcellien, Corado BOUST.

Si ces dernières étaient d’une certaine qualité artistique que personne ne peut contester, je déplore que vous n’ayez pris aucune disposition pour avoir un support de pose correct, type plaque de plexiglas, afin d’éviter de coller à même la façade les toiles et d’engendrer des dégradations sur notre façade. Dans la presse, vous avez expliqué que vous « prévoyez les pose de supports qui viendront accueillir d’autres peintures ou réalisations graphiques à l’occasion d’autres événements comme pour le TSV ou les fêtes de jumelages ».

Si je souscris à l’idée d’utiliser les murs de la mairie comme support de promotion artistique ou événementiel surtout pour des artistes locaux, je déplore la parade que vous utilisez pour ne pas assumer cette dégradation. Car, il faudra tôt ou tard réparer cette erreur et elle aura un coût.

Aussi, prévoyez vous d’inscrire dans cette DM ou une autre à venir cette réparation ? Si non, pour quels motifs ?

 

Marie-Claude Jarrot

 

Concernant le skate-parc, depuis le mois de juillet, nous avons pris soin de faire très attention. Ne pas payer un travail mĂŞme s’il est mal fait. Il faut consigner. C’est la loi. L’entreprise n’a perçu aucune somme. Le sous-traitant en charge du terrassement a Ă©tĂ© payĂ©. Maintenant ce qui va se faire, c’est un carottage et une rĂ©paration partielle dĂ©cidĂ©e en fonction du carottage. Si les soubassements sont corrects, sinon une rĂ©paration complète et Ă  la charge entière de l’entreprise CBTS. Il est hors de question que cela coĂ»te un sous Ă  la ville.

 

Concernant la façade de la ville, c’est un beau projet alors que la façade va raconter notre histoire, l’histoire de Montceau-les-Mines. Évidemment que nous allons mettre en Ĺ“uvre ce projet.

J’espĂ©rais tellement que nous pourrions garder ces belles peintures de femmes longtemps. Mais la canicule et les intempĂ©ries ont fait leur Ĺ“uvre.

 

GĂ©rard Gronfier

 

Concernant la patinoire, cela prend du temps et nous avions des tarifs très élevés. Il a fallu négocier pour avoir le meilleur prix. Il y aura la patinoire devant et un marché de Noël. La patinoire sera devant la mairie et pas sur le parking.

 

 

 

7) Modification de la tarification des concessions funéraires

 

Nous souhaitons profiter de cette modification de la tarification des concessions funéraires, que nous approuvons, cette dernière étant logique au vu de l’évolution des pratiques funéraires, pour insister pour que des concessions à titre gratuit puissent être délivrées aux anciens combattants qui se sont notamment battus pour la liberté de notre pays et de notre ville. Nous avons célébré début septembre les 75 ans de la libération de Montceau-les-Mines, prendre une telle mesure aurait un sens fort pour nos aïeux et leurs familles.

Pouvez-vous revenir sur des Ă©lĂ©ments dont vous m’avez parlĂ© concernant les sĂ©pultures des militaires.

 

GĂ©rard Gronfier

 

Vous parlez du carré militaire ? Les carrés militaires sont gratuits.

 

Pour les autres militaires dĂ©cĂ©dĂ©s sur le territoire, on peut faire quelque chose. C’est gratuit et perpĂ©tuel.

 

Mr Laurent Selvez, on a dĂ©couvert que les carrĂ©s militaires du Bois Garnier n’Ă©taient pas rĂ©pertoriĂ©s. C’est inadmissible. Vous n’avez pas respectĂ©. Vous devriez faire profil bas.

 

Laurent Selvez

J’ai Ă©tĂ© adjoint 9 mois, le temps d’une gestation. Vous ne pouvez pas me rendre responsable de 20 ans de gestion. Si Mr Gronfier m’attaque j’entends bien rĂ©pondre.

 

Marie-Claude Jarrot

Les carrĂ©s militaires n’Ă©taient pas rĂ©pertoriĂ©s. Nous l’avons dĂ©couvert. Chose est faite. C’est tant mieux.

 

 

 

 





Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Intervention au conseil municipal de Mr Lilian Noirot”

  1. catalogne dit :

    Jean marie est votre ami,pas le mien.