Autres journaux



mercredi 15 décembre 2010 à 21:17

Hôtel-dieu du Creusot en dépôt de bilan, ce jeudi et l’hôpital de Montceau bientôt « sous tutelle »

La situation évolue de plus en plus vite et pas dans le meilleur sens !



Ce mercredi, les informations que nous avons pu recueillir sur les hôpitaux du Creusot et de Montceau-les-Mines sont peu encourageantes : Ce jeudi (16 décembre 2010) va réunir le conseil d’administration de l’Hôtel-Dieu pour annoncer que le dépôt de bilan est inéluctable (et sans doute très rapide) et le centre hospitalier de Montceau devrait, lui, se retrouver sous administration provisoire (en clair : sous tutelle de l’Etat).

Le premier épisode va se dérouler, ce jeudi matin avec la convocation du C.A. de l’Hôtel-Dieu et le second interviendra vendredi avec l’assemblée générale du Groupement de Coopération Sanitaire à Montceau-les-Mines. Deux réunions au cours desquelles les présidents des deux C.A. : André Billardon pour l’Hôtel-Dieu, et Didier Mathus, pour Jean Bouveri, vont détailler la situation dans laquelle se trouvent les deux établissements, ce à quoi on doit s’attendre mais sans avoir toutes  » les cartes en main » puisque ce sera à l’administrateur provisoire de prendre les décisions à partir des recommandations du rapport Metais.


Difficile, le retour à l’équilibre financier


Mais un administrateur qui pourrait très bien connaître le dossier puisqu’il pourrait n’être autre que M. Metais lui même ! « Pourrait » car il n’y a pas encore de certitudes mais seulement un faisceau d’indications ! Du côté du Creusot, c’est un administrateur judiciaire qui sera désigné par le tribunal de Grande Instance de Chalon-sur-Saône dès que le dépôt de bilan sera prononcé.


Qui plus est, et nous l’avions écrit dès septembre dernier, le G.C.S. va devenir établissement de Santé, ce qui signifie que les deux hôpitaux vont faire caisse commune :


Le 14-09-2010 – Groupement de Coopération Sanitaire Creusot-Montceau
Vers un établissement de santé pour sauver l’Hôtel-Dieu du Creusot ?


Du coup, et c’est là la crainte du syndicat F.O. du Creusot, reçu ce mercredi matin, au ministère de la Santé par des conseillers du ministre, M. Metais etc. : le personnel de l’Hôtel-Dieu devrait passer sous statut « public » bien moins intéressant que le « 51 » du statut privé FEHAP. Si c’est le cas, les réactions ne vont pas tarder !


Par ailleurs, et là réside une autre des inquiétudes de Murat Berberoglu, responsable F.O. du Creusot : par combien de suppressions d’emplois tout cela va-t-il se traduire ? Craintes qui portent principalement sur les services communes (administratifs) puisque c’est l’hôpital Jean Bouveri qui devrait « hériter » de cette mutualisation des moyens.


Nouveau PRE mais à quel prix ?

 

Comme nous l’écrivions ce lundi, un nouveau Plan de retour à l’Equilibre devra être présenté avant le 31 mars 2011 aux autorités de tutelles (Agence régionale de santé), condition sine qua none de l’Etat pour une éventuelle construction d’un hôpital neuf unique sur le territoire communautre.

 

Mais comment faire lorsque l’on sait que depuis sa création, le GCS creuse son déficit de 1 million d’euros par mois ? L’administrateur provisoire va non seulement devoir sortir sa calculette mais aussi, et malheureusement, un scalpel pour tailler dans les effectifs ! Combien de suppressions de postes ? Nul ne le sait encore, tout ce que l’on sait c’est que ce sont 80 lits qui doivent disparaître dans un premier temps ! Dans un premier temps car, comme nous le faisait remarquer M. Berberoglu, les représentants du ministère rencontrés ce mercredi matin ne sont pas avancés plus sur le sujet.

 

De son côté, l’intersyndicale Cfdt/Cgt/Cfe-Cgc/Cftc/Unsa/Fsu/Solidaires (hôpitaux Creusot-Montceau), reçue également ce mercredi au ministère se laisse le temps de la réflexion pour réagir lors d’une conférence de presse qui aura lieu ce lundi 20 décembre.

 

Quant à Didier Mathus, député-maire de Montceau et président du C.A. de l’hôpital Jean Bouveri, joint par téléphone, il a été très clair : « lors de l’entrevue que nous avons eue Paris, j’ai été très clair : nous exigeons l’hôpital neuf unique mais ce que je déplore, avant tout ce sont les suppressions d’emplois et le recul de l’offre de soins que va générer cette situation« .

 

A suivre…

 

Pascal BERTHIER

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Hôtel-dieu du Creusot en dépôt de bilan, ce jeudi et l’hôpital de Montceau bientôt « sous tutelle »”

  1. lola dit :

    A la lecture du communiqué du dépôt de bilan de l’Hôtel-Dieu au Creusot, je suis écoeurée. Comment peut on arriver à une telle situation, je me demande comment a été géré cet établissement il y a eu un paquet d’erreurs dans la gestion et pourtant Messieurs BILLARDON, MATHUS et LAGRANGE sont à la tête du conseil d’administration QUE FONT ILS ?

    Il y a urgence que la politique menée en Saône-et-Loire change

    LOLA