Autres journaux :



samedi 9 novembre 2019 à 06:44

Agire signe une convention avec le département  

70 % de retour à l’emploi pour 250 personnes accompagnées



 



 

 

Ce vendredi matin, le salon de l’économie sociale et solidaire a été l’occasion de la signature d’une convention entre l’association Agire, le département de Saône-et-Loire, l’association ANSA et l’enseigne ACOR.

Action pour le Conseil et le Recrutement (A.C.O.R) est né au pied des Pyrénées comme l’expliquent Cyrille Bekhtari, son directeur et Jean-Pierre Aranjo, le responsable du développement. Depuis 20 ans, la structure est spécialisée dans l’insertion professionnelle. Son point fort est de travailler avec les PME et TPE avec des taux de retour à l’emploi de 70 %.

 

« On a des principes forts. On ne met pas les demandeurs d’emploi fragilisés en concurrence avec d’autres ni entre eux. » explique son directeur.

 

Avant d’ajouter quant à sa présence ce vendredi : « On a conceptualisé des outils méthodologiques qui seront utilisés sur le département. On va former Agire à cette méthodologie. On le fait déjà avec d’autres structures dans d’autres départements grâce à l’ANSA ».

 

L’agence nouvelle des solidarités actives (ANSA) est une association loi 1901 qui a pour objectif d’apporter des solutions pour les personnes qui ont besoin d’une intégration sociale et de développement. « C’est un accélérateur de développement de l’emploi que l’on propose avec un programme mis en place depuis 2015. Notre but est de repérer les projets novateurs pour qu’ils soient essaimés. » explique Romane Pappalardo.

 

Elle ajoute : « Quelles sont les conditions pour que l’essaimage fonctionne ? C’est une question que l’on étudie. Ensuite on va évaluer l’essaimage. Il s’agit d’un accompagnement de deux ans, mais nous évaluons dès 18 mois de mise en place du dispositif. »

 

La convention signée ce vendredi porte donc sur une action accompagnée par les différents partenaires et mise en place par Agire sur le bassin de vie et d’emploi de la CUCM.

 

La personne accompagnée au centre du dispositif

 

Si la méthode plaît et fonctionne, c’est parce que le demandeur d’emploi est au centre du dispositif, comme l’explique le directeur d’A.C.O.R. « Notre job est de mettre les acteurs en adéquation. On croit plus à la proposition qu’à la contrainte. On est sur une logique de résultat pour la personne. La confiance est le fondement de l’accompagnement. Les PME et TPE sont très réceptives à cela. Sur trois départements des Pyrénées, nous travaillons avec 5000 entreprises et 7 personnes sur 10 repartent à l’emploi. »

 

Le projet a bien sûr évolué en 20 ans, soulignant l’importance de l’évolution des pratiques.

 

Le directeur d’A.C.O.R. de poursuivre : « Il y a de l’emploi localement. Agire est un vrai acteur de terrain. »

 

Marie-Lise Calabria, la directrice d’Agire, a indiqué pour sa part les objectifs fixés par le département dans le cadre de la convention signée ce vendredi matin : accompagner 250 personnes dès 2020 dont la moitié des personnes bénéficiaires du RSA. 70 % des personnes devraient obtenir un emploi pérenne. Si l’objectif paraît ambitieux « on a malheureusement le potentiel du public en insertion » souligne la directrice d’Agire.

 

Le dispositif débutera dès janvier 2020, après une période de formation auprès d’A.C.O.R. d’une semaine à Pau pour les 4 accompagnateurs de l’association.

L’accompagnement dans le cadre de la convention se déroulera jusqu’en 2022.

 

Sébastien Gane, Président d’Agire, se réjouit pour sa part, de cette nouvelle opportunité pour l’ensemble du territoire communautaire.

 

EM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer