Autres journaux :



dimanche 23 février 2020 à 06:57

Union Locale CGT : Transfert des archives aux Archives Départementales.



 



Vendredi soir, l’Union Locale CGT recevait Mme Vernus, responsable des Archives Départementales ainsi que Mmr Frizot, vice-présidente du Conseil Départemental afin de procéder à la signature d’une convention et à la cession des archives de l’UL.

Gérard Burtin, pour l’IHS, présente la genèse et le déroulé du projet de transfert de ces archives.

 

Tout d’abord, les archives ont une utilité pratique, car elles permettent d’avoir la mémoire d’une activité. Elles sont une obligation légale mais elles possèdent évidemment un intérêt historique. Les archives témoignent d’un cheminement. En effet, les supports sont nombreux et il est possible de confronter un communiqué officiel à diverses notes manuscrites ou brouillonnes. L’historien cherchera alors à comprendre les différents enjeux d’un document à travers l’étude de sa construction.

 

Le projet relatif aux archives débute au printemps 2018 avec un diagnostic clair : il y a beaucoup de papiers, de documents, de tracts…Qu’en faire ? L’Union départementale CGT avait déjà céder une partie de ses archives au département. L’idée fait donc son chemin dans le bassin minier et décision est prise de travailler dans l’optique de ce transfert. La première étape consiste donc en la réalisation d’un « pré-tri ». Les archives vont des années 1930 au milieu des années 2000. Au total, 70 boites d’archives, plus de 20mètres linéaires. Une quinzaine de boites sont des archives personnelles d’une militante qui donne à voir l’histoire du syndicat à l’entreprise Perrin entre 1976 et 2013.

 

Pour Mme Vernus, ces documents sont extrêmement précieux. Elle rappelle ainsi que les institutions sont tenues de transmettre leurs documents aux archives. Or, les archives privées ne reviennent pas automatiquement au département et la confrontation des sources peut être difficile. Avec les archives de l’UL, les historiens pourront travailler certains sujets plus en profondeur. Il s’agit là d’une conservation d’une mémoire collective.

 

Mr Watebled et Mme Vernus signent donc, très officiellement une convention accusant des termes de la cession. Enfin, pendant que les militants organisent le verre de l’amitié, d’autres usent de leurs bras pour transporter les boites dans le véhicule du Conseil Départemental.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer