Autres journaux



dimanche 31 mai 2020 à 05:45

L’écomusée de la Bresse Bourguignonne pour découvrir une identité locale

L’antenne de Verdun sur le Doubs rouvrira ses portes dès le 15 juin



 



1 690 km², 112 communes, 70 000 habitants : entre les monts du Jura à l’est, ceux du chalonnais au nord-ouest et la Saône à l’ouest, la Bresse bourguignonne est le pays le plus à l’est de la Bourgogne.

Autrefois région de polyculture et d’élevage laitier, caractérisée par une multitude de petites exploitations morcelées, la Bresse, même si le poids des traditions y reste toujours fort, a néanmoins largement modifié sa physionomie au cours de la deuxième moitié du XXe siècle. L’exode des jeunes, les difficultés économiques, l’évolution du marché agricole l’ont amenée à rechercher de nouvelles activités, des débouchés agricoles rentables et à changer son comportement économique, sans pour autant rejeter son héritage culturel.

 

C’est à cet héritage, toujours très présent, que l’Ecomusée de la Bresse Bourguignonne doit aujourd’hui d’exister, depuis 1981. A côté des expositions permanentes qui sont présentées au château départemental de Pierre-de-Bresse (l’identité bressane, le milieu naturel, les arts et traditions populaires, la Bresse d’hier et la Bresse actuelle, l’histoire du château et de la famille Thiard, l’architecture bressane), l’Ecomusée possède sur l’ensemble du territoire des antennes thématiques et des musées associés, relais de son action :

 

– A Cuiseaux : la maison de la mémoire cuisellienne.

– A Louhans : l’imprimerie d’un journal et le musée municipal

– A Ménetreuil : le musée de l’eau au moulin de Montjay.

– A Rancy : chaisiers et pailleuses.

– A Romenay : le musée du terroir à la ferme du champ bressan.

– A Saint-Germain-du-Bois :les machines agricoles

– A Saint-Martin-en-Bresse : la maison de la forêt et du bocage.

– A Verdun-sur-le-Doubs : la maison du blé et du pain.

 

Il propose également la découverte de sites avec la galerie des moulins à Sagy, le moulin de la Croix à Ratte, la tuilerie de Varennes-Saint-Sauveur et la ferme Plissonnier à Saint-André-en-Bresse. Il travaille aussi à la préservation de lieux de mémoire comme l’huilerie Jaillet à Cuiseaux.

 

Le Château de Pierre-de-Bresse propriété du département de Saône-et-Loire

 

Le Château de Pierre-de-Bresse est donc l’un des 11 sites de l’écomusée de la Bresse Bourguignonne. Propriété du département de Saône-et-Loire, il est mis à disposition de l’association qui gère l’écomusée. Le département constitue un gros financeur pour la structure qui a perdu une grosse partie de son chiffre d’affaires ces dernières semaines du fait du confinement et de l’annulation de nombreuses visites. Entre mars et juin, la perte est estimée à 40 %.

 

L’écomusée fonctionne avec une équipe mixte comprenant 5 postes de fonctionnaires mis à disposition par le département de Saône-et-Loire et 7 postes pris en charge par la structure.

 

Au cours du confinement, les postes de fonctionnaires ont été dédiés au télétravail avec de gros chantiers. Les autres postes ont dû être mis en activité partielle.

Estelle Comte, Directrice de l’écomusée, veut être positive. En effet, de retour depuis le 11 mai sur son lieu de travail, elle reconnaît que le confinement a permis à son équipe d’avancer sur certains projets inaboutis jusqu’à présent : l’offre numérique s’est enrichie avec une présence accrue sur les réseaux sociaux, une plus grande présentation de contenus nouveaux et le lancement de l’écomusée sur Instagram.

Les expositions temporaires ont été finalisées et débuteront dès le mois de juillet. Ainsi le château de Pierre-de-Bresse accueillera une exposition dédiée à l’émancipation des femmes dans la Bresse.

 

Le Moulin de Montjay à Menetreuil voit son ouverture au public et sa restauration décalée. Toute la muséographie est en train d’être réalisée par l’écomusée. Et les travaux devraient reprendre dès que possible pour une ouverture espérée en 2021 au mieux.

 

L’écomusée a passé beaucoup d’énergie au cours du confinement à gérer la crise, comme beaucoup d’entreprises. Les décisions se sont prises au jour le jour. Et il a fallu ainsi réfléchir au maintien de la centaine d’événements mis en place par l’écomusée et ses partenaires. Beaucoup ont fort heureusement pu être repoussés soit cette saison, soit à la saison prochaine.

 

Une sécurité sanitaire garantie sur tous les sites de l’écomusée de Bresse bourguignonne

 

Avec un personnel qui sera quasiment au complet en juillet, les 11 sites de l’écomusée seront prêts à vous accueillir. Un gîte au sein du Château de Pierre-de-Bresse peut même accueillir jusqu’à 30 personnes. Il devrait rouvrir ses portes courant juillet. Il s’agit d’un gîte de groupe.

 

Tous les plans de reprise de l’activité avec les consignes sanitaires ont été travaillés afin d’assurer une sécurité maximale aux visiteurs. Le château immense garantit le respect des règles de distanciation et des masques et du gel seront mis à disposition sur tous les sites.

 

Pour les plus petits sites de l’écomusée, les flux de personnes seront gérés pour respecter les règles sanitaires. Un circuit sera fléché afin d’éviter les croisements entre les personnes.

 

Alors si vous voulez découvrir une identité forte en Saône-et-Loire, celle de la Bresse, allez visiter les 11 sites de l’écomusée de la Bresse bourguignonne qui célébrera son 40e anniversaire en 2021.

Il constitue ainsi une référence muséale incontournable en Saône-et-Loire que ce soit pour vos vacances ou en week-end.

 

Pour en savoir plus voir : http://www.ecomusee-bresse71.fr/decouvrir/lecomusee-de-la-bresse/presentation/#.XtF7OjkyXIV

Et sur facebook : https://www.facebook.com/ecomuseebressebourguignonne/

 

 

EM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer