Autres journaux :



samedi 29 août 2020 à 06:02

50 véhicules et 500 kits d’intervention remis aux services d’aide à domicile (SAAD)

La Saône-et-Loire : 1er département à le faire Un investissement global pour le département de 870 000 €



 



 

Une dotation inédite de la part d’un Département jeudi à Mâcon avec 870 000 € de voitures et kits d’intervention offerts aux intervenants des services d’aide à domicile de Saône-et-Loire.

André Accary, Président du Département de Saône-et-Loire, et Claude Cannet, vice-présidente chargée des affaires sociales, du 5e risque, des seniors, des personnes
handicapées et des offres de soins ont remis,  ce jeudi 27 août, 50 véhicules aux services d’aide à domicile (SAAD) pour leurs salariés susceptibles d’en bénéficier.

 

Un dispositif innovant et expérimental 

 

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile sont indispensables pour permettre aux personnes âgées de pouvoir rester chez elles le plus longtemps possible.

 

Cependant, ces services rencontrent des difficultés à recruter des intervenants – 60 000 postes sont aujourd’hui non pourvus en France et 200 000 sont à renouveler du fait des départs à la retraite et d’un turn-over important.

 

Ils souffrent notamment d’un manque d’attractivité des métiers : temps partiel, absence de perspectives d’évolutions professionnelles, salaires peu élevés, nombreux déplacements…

 

Face à ce récent constat, le Département a décidé, lors de l’Assemblée départementale du 19 juin 2020, à titre expérimental de doter d’un véhicule pour 5 ans les intervenants qui en ont le plus besoin afin de leurpermettre de continuer d’exercer leur mission dans de meilleures conditions.

 

Le maintien à domicile, une priorité 

 

Le Département de Saône-et-Loire a fait du maintien à domicile une de ses priorités depuis 2015. Afin de permettre au plus grand nombre de pouvoir rester le plus longtemps possible à la maison, le Département a mis en place plusieurs actions, notamment : le recours aux nouveaux types d’aides (soutien aux aidants avec l’aide au répit ou le relais en cas d’hospitalisation de l’aidant), des actions de prévention pour les personnes à domicile dans le cadre de la Conférence des financeurs de la perte d’autonomie (CFPPA), une revalorisation de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) et de la Prestation de compensation du Handicap (PCH)

 

Nombres de véhicules pour les SAAD bénéficiaires 

ASSAD Charolais-Brionnais : 4
ASSAD Val de Saône : 4
Domisol : 9
ASSAD Mâcon : 2
GEIAD : 4
MFSL : 7
ADMR : 16
ASSAD Autun : 3
AAPA Cluny

 

 

Une prime COVID pour les auxiliaires de vie à domicile 

 

Début août, le Président de la République a annoncé le versement avant Noël d’une prime Covid aux auxiliaires de vie à domicile. C’est une victoire pour ces personnels et une juste reconnaissance de leur engagement.

 

Pour financer cette décision, le gouvernement va engager 80 millions d’euros et les Départements autant, ce qui porte l’effort à 160 millions d’euros à l’échelle du pays. Cette avancée vient clore un débat lors duquel personne n’a rien lâché et pour lequel André Accary s’est beaucoup investi avec ses collègues Présidents de Départements de toute la France pour la juste reconnaissance de ce droit.

 

Au niveau de la Saône-et-Loire, une réflexion ainsi qu’un chiffrage étaient d’ores-et-déjà en cours et un voeu pour le versement de cette prime avait été adopté à l’unanimité par les conseillers départementaux réunis en assemblée plénière le 14 mai au Spot à Mâcon. André Accary confirme que la Saône-etLoire prendra évidemment toute sa part dans l’abondement et le versement de ces aides. Il ajoute qu’« on le doit à ces femmes et ces hommes exemplaires au quotidien auprès des aînés et des personnes handicapées, notamment ».

 

Dès les prochaines semaines, le Président soumettra une proposition aux élus départementaux pour ne pas perdre de temps et ne pas laisser cette question en suspens.

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “50 véhicules et 500 kits d’intervention remis aux services d’aide à domicile (SAAD)”

  1. The Madalorian dit :

    Quand on pense aux tarifs que ses “associations” pratique…..c’est tout benef pour eux et cela grâce à nos impôts , je trouve cela scandaleux .

    Mon épouse est aide menagere payée en CESU , l’année dernière nous avons du dépenser plus de 1000 Euros pour faire réparer notre seul véhicule qui lui permet d’aller chez ses employeurs .Nous avons demandé (à la CAF,à notre CCAS) si nous avions droit à une aide pour effectuer ces réparations et la réponse a était NON ! .On marche sur la tête !!!!

    je n’aurais jamais une réponse de Mr Accary sur ce sujet . Il faut travailler pour une “association” peut être pour avoir une aide et toutes las aides menageres sont oubliées !