Autres journaux :



jeudi 8 avril 2021 à 15:48

Fédération CNL de Saône-et-Loire

" Face au silence du gouvernement, la jeunesse crie plus fort !"





Communiqué :

Devant le manque d’action du gouvernement qui multiplie les silences et ne fait rien pour éviter aux jeunes de devenir les grands sacrifiés de cette crise sanitaire, la jeunesse compte bien faire entendre sa voix et poursuivre sa mobilisation.

Depuis maintenant plus d’un an et la mise en place des premières mesures de confinement, de nombreuses associations de jeunes et d’étudiants tirent la sonnette d’alarme, inquiètes des conséquences économiques et sociales de la pandémie sur toute une partie de notre jeunesse. Alors que 22 % des jeunes actifs est actuellement au chômage, que les queues pour l’aide alimentaire ne cessent de s’allonger, qu’un étudiant sur six est en décrochage scolaire, les revendications légitimes de la jeunesse ne trouvent toujours pas d’écho auprès du gouvernement.

 

La détresse des jeunes est pourtant visible, partout en France, il suffirait au gouvernement de les écouter pour entendre leur mal-être et leurs angoisses face à un avenir de plus en plus incertain. Pour des milliers d’entre eux, tomber dans la précarité est aujourd’hui un risque tangible auquel ils doivent faire face continuellement.

 

Les quelques mesurettes accordées par le gouvernement pour calmer les protestations ne permettront en aucun cas de régler le problème. C’est pourquoi la jeunesse réclame un plan d’urgence de 1,5 milliard d’euros contre la précarité étudiante avec notamment l’augmentation des bourses et des APL.

 

La CNL soutient ces demandes et sera présente dans les rassemblements organisés aujourd’hui pour dénoncer une situation qui ne peut plus durer, au risque de lourdes conséquences sur l’avenir de la jeunesse de notre pays.

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Fédération CNL de Saône-et-Loire”

  1. josiane49 dit :

    s’il n’y avait que la jeunesse !!! beaucoup de retraités et d’actifs crient famine et vont aux restos du coeur ! c’est un scandale comme l’eut dit notre ami Georges Marchais !

  2. LibEgFra dit :

    CNL veut bien dire Confédération Nationale du Logement; alors merci de vous occuper des problèmes des locataires et pas de politique bassement critiquante.