Autres journaux :



mercredi 1 septembre 2021 à 18:46

Le département de Saône-et-Loire accompagne la rentrée des collèges

54 millions d'euros de budget global



 



 

Le Président André Accary a fait ce mardi la conférence de presse de rentrée pour les collèges avec Mathilde Chalumeau, la nouvelle vice-présidente en charge des collèges, Catherine Amiot, vice-présidente chargée de l’environnement pour présenter les éco-collèges, Aline Gruet et Sébastien Jacquard les conseillers départementaux du canton de Pierre-de-Bresse où se déroulait ce rendez-vous (collège du Bois des Dames à Saint-Germain-du-Bois).

Plus de 24 000 collégiens vont faire leur rentrée dans un climat général en mutation, notamment en ce qui concerne le contexte sanitaire, la sécurité, et les enjeux environnementaux.

Le Département a la charge des collèges (articles L213.2) : construction, reconstruction, extension, réparations, équipements et fonctionnement.

 

La rentrée en chiffres

 

51 collèges publics

10 collèges privés élèves

477 agents départementaux des collèges

350 agents d’entretien et d’aide en cuisine

71 cuisiniers professionnels

68 agents de maintenance

6 apprentis cuisiniers

24 193 élèves (21 032 en public + 3 161 en privé)

687 élèves en SEGPA collèges publics

26 classes ULIS (Unité localisée pour l’insertion scolaire)

54 M€ de budget global

 

Les mesures sanitaires dans les collèges

 

Dans tous les collèges, les mesures prises par l’Éducation nationale sont bien sûr respectées : port du masque obligatoire pour tous à l’intérieur, respect des distanciations physiques, application des gestes barrières et adaptation des conditions d’enseignement.

Les 477 agents départementaux chargés de l’entretien et de la restauration des collèges sont particulièrement vigilants au nettoyage et à la désinfection systématique des locaux et des matériels. L’objectif est de protéger les élèves et les équipes pédagogiques sans perturber l’apprentissage et le bien-être des collégiens.

 

Afin d’aider les collégiens à respecter les distanciations sociales dans leurs déplacements, une signalétique spécifique a été installée dans l’ensemble des collèges de Saône-et-Loire. Ces adhésifs et totems, fournis par le Département de Saône-et-Loire, indiquent les sens de circulation, les distances à respecter et rappellent le respect des gestes barrières. En ce début d’année scolaire, tous les collèges de Saône-et-Loire vont recevoir de nouveaux kits pour remplacer ceux abîmés.

Coût : 63 000 €

 

Des remplacements de personnels

 

Durant le printemps 2020, les collèges étant fermés, le coût en termes de remplacement a été réduit à zéro.

À l’inverse, l’hiver 2021, avec des règles très strictes en matière d’isolement des cas contact a nécessité une réactivité très importante pour pouvoir trouver rapidement du personnel à même de faire fonctionner les collèges. Le recours aux associations intermédiaires pour assurer les remplacements a été essentiel.

Coût : 2,5 M€

 

Le coût matériel

  • 118 000 € de masques chirurgicaux
  • 229 000 € de masques pour les collégiens
  • 25 000 € de gel hydroalcoolique
  • 63 000 € de signalétique pour les collèges
  • 35 000 € divers

 

La protection contre les intrusions violentes

 

Le Département a déployé des moyens techniques et financiers importants pour assurer autant que possible la sécurité des collégiens et les protéger des intrusions violentes. Le budget dédié à cette démarche est à ce jour de 7 M€.

Les exercices de mise en situation réalisés dans les collèges permettent de vérifier et d’adapter ces équipements.

 

Phase 1 – Installation d’alertes sonores en cas d’intrusion violente ou d’incident grave notamment de type chimique

Travaux terminés depuis février 2017 pour l’ensemble des collèges.

Coût : 406 000 €

  • Phase 2 – Sécurisation des accès extérieurs avec des aménagements et des compléments d’équipements tels que des automatisations et des visiophones.

Travaux quasiment terminés (2018 – 2022)

Coût prévisionnel : 1,1 M€

  • Phase 3 – Gestion automatisée des contrôles d’accès avec fermeture de tous les accès des bâtiments depuis l’extérieur.

Travaux en cours. Fin prévisionnelle en 2023.

Coût prévisionnel : 4,1 M€

  • Phase 4 – Installation de systèmes anti-intrusion et de vidéo-protection pour disposer des images d’intrusion, a posteriori en cas de vols ou de dégradations, par exemple.

Étude en cours 2021. Chantier à réaliser sur 4 ans à partir de 2022.

Coût prévisionnel : 1,8 M€

 

BILAN DES REALISATIONS PHASE 3 : (contrôle d’accès avec badges)

2019

4 collèges équipés : Chauffailles, Epinac, Couches et Buxy

2020

  • 7 collèges déjà en service : Génelard, Gueugnon, « Centre » et « Croix-Menée » au Creusot, Montchanin, Paray-le-Monial et Saint-Vallier

2021

  • 8 collèges programmés : « La Châtaigneraie » et « Le Vallon » à Autun, Bourbon-Lancy, Matour, « Jean-Moulin » et « Saint-Exupéry » à Montceau-les-Mines, Sennecey-le-Grand et Tournus

 

L’environnement, un enjeu majeur

 

En juin 2020, les élus du Département de Saône-et-Loire ont voté un plan Environnement 2020-2030 comportant de multiples actions à décliner dans le territoire : planter des arbres, réduire les consommations d’énergie, restaurer la biodiversité, préserver la ressource en eau… Le plan éco-collèges découle de ce plan environnement avec l’objectif de faire de ces lieux d’apprentissage des établissements exemplaires de la politique environnementale du Département.

 

Le Département investit 50 M€ sur 10 ans dans son plan environnement 2020 – 2030 autour de 5 axes : l’eau, la biodiversité, la mobilité, la transition énergétique, l’environnement.

 

5 ENGAGEMENTS DU PLAN ENVIRONNEMENT SE DÉCLINENT DANS LES COLLÈGES :

– Le plan nature (600 000 arbres, nouveaux espaces naturels sensibles…)

– Les aides à la rénovation énergétiques (revalorisation des aides, Qualirénov71, plus de bénéficiaires…)

– Une nouvelle politique de l’eau (moins de cours goudronnées, kits d’économie d’eau, récupération des eaux de pluie…)

– Un plan tous à vélo (chèque vélo, renforcement de l’utilisation des voies vertes avec des connexions aux centres-bourgs…)

– Un plan éco-collège (sensibilisation aux éco-gestes en lien avec le CDJ, plus d’approvisionnement local, moins de gaspillage, encourager l’usage du vélo…)

 

FOCUS SUR QUELQUES ACTIONS DU PLAN ÉCO-COLLEGES

 

  • BÂTIMENTS

> Évolution du référentiel de construction des collèges

> Étude pour la récupération des eaux de pluies

> Restructurations complètes à Saint-Germain-du-Bois et Saint-Marcel

> Matériel hydro-économe dans tous les collèges

 

  • ENVIRONNEMENT

> Installation de fontaines d’eau dans les bâtiments administratifs

> Création de trois jardins de pluie

> Plantation d’arbres et d’arbustes

> Désimperméabilisation des surfaces des cours (expérimentation à Saint-Germain-du-Plain à l’été 2021)

  • RESTAURATION

> Zéro plastique d’ici à 2022

> 60 % des produits locaux dans les assiettes d’ici à 2022

> Réduction du gaspillage

> Kit de sécurité fourni à tous les collégiens utilisateurs de vélo

 

Qu’est-ce qu’un éco-collège ?

 

Des bâtiments plus écologiques

 

Lors de la construction ou de la rénovation des bâtiments des collèges, le Département s’engage à intégrer le maximum d’éléments environnementaux :

  • utilisation de matériaux bio-sourcés pour la construction,
  • réduction de la consommation d’énergie : généralisation d’un éclairage autonome, réduction des besoins en chauffage…
  • gestion de l’économie d’eau : collecte des eaux de ruissellement, robinets économes…

 

L’ensemble des constructions du Département est concerné par ce processus, plusieurs actions sont déjà en cours dans le cadre de rénovations partielles et d’entretiens courants.

Cette démarche nécessite des changements importants pour tous les acteurs concernés dans les différentes étapes de la vie d’un collège de sa construction, son entretien à son usage au quotidien, jusqu’à sa déconstruction à terme.

Un environnement réfléchi

 

Dans le plan éco-collèges, le Département souhaite faire des collèges des lieux éco-responsables dans leur globalité :

  • développement de l’usage du vélo et de formes alternatives de mobilités pour se rendre au collège,
  • approvisionnement en produits locaux issus d’une agriculture raisonnée pour la restauration,
  • augmentation des surfaces d’espaces verts avec des plantes adaptées au changement climatique
  • harmonie avec l’écosystème local : favoriser des espaces refuges pour les oiseaux, des hôtels à insectes, les prairies fleuries, fauche tardive, utiliser les déchets de tonte, les feuilles, les produits d’élagage.

 

Des engagements majeurs

 

  • 100 % des collégiens utilisateurs du vélo équipés de kit sécurité en 2023
  • 100 % des collèges équipés de matériels hydro-économes d’ici à 2023 (réglage du débit des chasses d’eau et des robinets notamment)
  • 85 % des collèges consommateurs de produits locaux d’ici à 2022
  • Zéro plastique dans la restauration collective d’ici à 2022
  • 10 % des économies d’eau et d’électricité réalisés à partir des éco-gestes décidés par le Conseil départemental des jeunes, reversés à une œuvre de solidarité
  • 3 jardins de pluie à vocation pédagogique aménagés d’ici à 2026
  • 2/3 du parc des bâtiments diagnostiqués et rénovés de manière exemplaire d’ici à 2028
  • Engager les démarches pour faciliter l’installation des jeunes maraîchers

 

Modernise et rénover les collèges

 

LE POINT SUR LES TRAVAUX ET LES INVESTISSEMENTS ENGAGÉS

En 2021, 19 M€ sont investis dans les collèges.

 

Creusot-Montceau

LE CREUSOT

  • Collège Croix-Menée

Réfection des salles de sciences : 170 000 €

  • Collège Centre

Phase 3- Construction d’une salle d’évolution sportive : 2,1 M€

 

MONTCEAU-LES-MINES

  • Collège Jean-Moulin

Changement des fenêtres et volets roulants du bâtiment B : 190 000 €

Construction de la demi-pension et du réfectoire : 2 M €

 

MONTCENIS

  • Collège Les Épontots

Transfert de la salle de technologie dans l’externat : 70 000 €

 

SANVIGNES-LES-MINES

  • Collège Roger-Vailland

Mise en conformité du système de sécurité incendie (SSI) : 45 000 €

 

Enfin la rentrée a été l’occasion d’évoquer les engagements du département au niveau du numérique : tablettes, dispositifs de visioconférences, accueil des enfants en situation de handicap, alimentation, sport, ouverture sur le monde.

 

Le conseil départemental poursuit donc ses engagements auprès des collèges du département aussi bien dans un soutien matériel que dans des changements alimentaires et pédagogiques.

 

EM

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer