Autres journaux :



jeudi 25 novembre 2021 à 04:18

Lycée Henri Parriat : Eric Fournier, officier dans l’ordre des palmes académiques

Et une remise des prix du concours « Plaisir d'écrire » 2021



 



 

Ce mercredi, le lycée Parriat de Montceau-les-Mines a accueilli deux événements notables. En milieu d’après-midi d’abord, a eu lieu la remise des prix du concours « Plaisir d’écrire » 2021.

Les équipes pédagogiques des établissements du département de Saône-et-Loire ont su inciter des élèves à participer au concours « Plaisir d’écrire… » et les ont menés à la réussite. Un palmarès départemental a été élaboré.

Le Bureau départemental de l’AMOPA (Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques) et Michel Genet son Président ont félicité, de vive voix, les lauréats et leur ont remis les récompenses honorant leur brillante participation, lors de cette cérémonie.

Les jeunes gens présents venus de tout le département ont par ailleurs lu un extrait de leurs textes.

 

Au cours de cette cérémonie, le Président de l’AMOPA a rappelé l’ancienneté des Palmes Académiques instituées en 1808 par Napoléon.

 

Les Palmes académiques comportent trois grades : chevalier, officier et commandeur.

Durant 200 ans, les Palmes Académiques ont été attribuées suivant des critères identiques fondés sur le dévouement à la cause de l’éducation.

 

Les Palmes académiques témoignent de la reconnaissance de la Nation envers les enseignants et plus largement envers toute personnalité, française ou étrangère, ayant apporté une contribution exceptionnelle au rayonnement de la culture et de la langue française.

 

Dans ce sens, l’association a souhaité créé un concours intitulé de manière très explicite « Défense et illustration de la langue française » puis « Plaisir d’écrire ». La section de Saône-et-Loire a relancé ce concours en 2015 au sein des écoles élémentaires, des collèges et des lycées du  département.

 

Eric Fournier, promu officier dans l’ordre des Palmes académiques

 

C’est Fabien Ben qui en début de soirée a présidé la cérémonie en l’honneur du Proviseur du lycée Henri Parriat. En effet, Eric Fournier a été promu officier à l’ordre des Palmes académiques. Après un mot du Président de l’AMOPA, c’est le directeur académique Fabien Ben qui a pris la parole.

 

Devant des amis, collègues, famille et élus du territoire, le directeur académique a rappelé la carrière d’Eric Fournier : une carrière débutée en 1991 à Yzeure. Puis dès l’âge de 36 ans, il devient chef d’établissement. Il passera ainsi à Gueugnon, Paray-le-Monial, à Blanzy avant d’arriver en 2016 au lycée Henri Parriat. Le directeur académique a souligné « une carrière déjà très conséquente : 5 postes de direction dans trois académies.

La première composante pour être promu à l’ordre des Palmes académiques est donc un engagement professionnel. En second lieu, il faut faire preuve d’un engagement. Eric Fournier est formateur notamment en tant que formateur des personnels de direction auprès de cette académie.

Il est décrit comme un homme d’ouverture. Il a été délégué aux entreprises. En tant que chef d’entreprise, c’est un animateur de son équipe. Il anime aussi le réseau Autun-le Creusot-Montceau-les-Mines.

Troisième composante : Eric Fournier est un homme de valeurs : solidarité, entraide, la République, valeur de l’éducabilité. Pour Eric Fournier, chaque jeune peut réussir, chaque jeune doit réussir.

 

« Au-delà vous êtes un homme avec une composante personnelle. Chaque choc vous arriver à le dépasser. Derrière vous, il y a deux femmes : votre femme et votre fille. Au-delà de la médaille, il y a un tout : une carrière, un engagement, un homme » a conclu le directeur académique.

 

Eric Fournier, pour sa part, s’est dit très heureux. « Tout ce que vous avez évoqué, il y a un engagement, des valeurs. Mais j’ai toujours eu la chance d’avoir des personnes autour de moi. Des collègues de Gueugnon, de Paray sont présents. La mobilité fait partie de notre métier. Les collègues de Parriat, Blanzy, Montceau sont aussi là ce soir. On n’est jamais seul.

Je ne manque pas de personnes impulsant des projets. Je trouve qu’on avance. J’ai un cadre de valeurs. J’ai beaucoup d’envie de faire réussir des élèves. » a-t-il déclaré, avant de préciser que cela fait 5 ans qu’il est dans cet établissement du lycée Parriat.

 

Et de poursuivre : « Je fais partie de ces gens qui ont besoin de challenges réguliers. Chacun d’entre vous a contribué à ces réussites collectives qui ne sont pas les miennes : l’innovation sur le projet de 3e à Gueugnon, l’harmonisation à Dolto-Bonnot. On avait lancé l’idée de l’IFSI dans l’établissement. Les élus ont fait le reste. A Parriat, il y a aussi l’école Laboratoire. Il y a plein de projets qui naissent au fil de l’eau. Il y a ce super projet de la classe préparatoire. Quand on passe dans des établissements, on met des choses en place et qui subsistent. On n’est pas ce que l’on est si on n’est pas bien accompagné. Il faut aussi apprendre à se poser pour profiter davantage de la famille. Derrière un chef d’établissement il y a des équipes, des secrétaires, CPE etc. »

 

Eric Fournier a conclu son propos en invitant toutes les personnes présentes à un verre de l’amitié, sous les applaudissements des personnes présentes.

 

EM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer