Autres journaux :



jeudi 6 janvier 2022 à 04:30

Ages et vie présente sa nouvelle proposition de colocation à Ecuisses

Ouverture de la première maison le 9 février



 



 

Ce mercredi, à Ecuisses, c’était jour de visite et de découverte de l’offre de colocation de Ages et vie. Et c’est une cinquantaine de personnes qui sont venues découvrir les solutions proposées par l’entreprise.

Ages & Vie est déjà implantée en Saône-et-Loire et poursuit son développement. En effet elle va ouvrir une cinquième colocation pour les personnes âgée dépendantes à Écuisses. Les autres se situent à Marmagne, Saint-Léger-sur-Dheune, Saint-Vallier, Châtenoy-en-Bresse et Gueugnon.

 

Une alternative à l’EHPAD pour des personnes dépendantes

 

Ages et vie propose un dispositif original dont le principe fondamental est l’ouverture sur l’extérieur et le maintien d’un cadre de vie le plus normal possible : dans un espace à taille humaine, apaisant, sécurisant et intergénérationnel, des personnes ne pouvant (ou ne voulant) plus demeurer seules, bénéficieront d’un accompagnement personnalisé 24h/24 : aide au lever, au coucher, toilette, ménage, linge, animation, et repas faits maison. Six emplois pérennes et non délocalisables d’auxiliaires de vie vont être crées.

 

Le modèle d’Ages & vie est original et inédit en France. Il s’agit d’une alternative à l’EHPAD et au maintien à domicile, répondant à une forte demande, créateur d’emploi, et économiquement viable.

 

Les avantages pour la personne âgée en perte d’autonomie :

– Être accompagnée pour tout ce qu’elle ne peut plus faire seule

– Sécurité grâce à la présence 24h/24 d’auxiliaires de vie. En journée, elles sont présentes de 7h30 à 20h30. Et la nuit, deux salariées sont logées au-dessus de la résidence et peuvent à tout moment répondre aux besoins des résidents grâce à un bracelet (système de télé-alarme)

– Possibilité de rester dans sa commune, dans son « chez soi », à proximité d’amis, de la famille et de repères ;

– Continuer à choisir comment mener sa vie : ses soignants, son heure de levé, de couché, ce que l’on veut manger et pouvoir disposer de la clé de son logement, recevoir qui l’on souhaite quand on le souhaite.

 

Un autre rapport aux personnes âgées pour les auxiliaires de vie

 

Il y a également de nombreux avantages pour les auxiliaires de vie :

– Pas de déplacement

– Des logements de fonction pour la/le responsable et son adjoint(e)

– Uniquement des contrats à durée indéterminé

– Que des temps pleins

– Un niveau de salaire plus élevé que la moyenne

– Des possibilités de formations importantes

– Tenir un rôle important dans l’organisation des colocations (responsabilités et autonomie)

 

Le tout est proposé pour un coût inférieur aux autres solutions (maisons de retraite ou aide à domicile classique). Le reste à charge s’élève à 1500 € environ. Les résidents peuvent avoir droit à l’allocation logement et à d’autres aides. Ce prix est possible grâce à la mutualisation. Pour un coût d’environ 2h15 d’aide à domicile par jour, Ages & Vie propose un accompagnement 24h sur 24h et 365 jours/an !

 

Après l’apparition du coronavirus, l’entreprise est convaincue que ce dispositif mêlant architecture bienveillante et organisation à taille humaine (seulement 8 chambres par colocation) est un choix optimum ; une solution qui protège sans isoler.

 

Deux maisons, 16 studios en partie meublés

 

Dans un contexte d’évolution de la demande aussi bien quantitativement (arrivée en dépendance de papy-boomers) que qualitativement (refus du tout EHPAD), le dispositif d’habitat inclusif Ages & vie est une 3e voie entre le domicile classique et l’établissement. Il apporte une réponse concrète et viable à un besoin fondamental pour les personnes âgées : « être chez soi », dans des logements sécurisants, situés au cœur d’un voisinage et d’un environnement de vie (commerces, services, cabinets médicaux…).

 

Ce mercredi Monique Lenivet, manager régionale Ages et vie, Caroline Vaillant, animatrice réseaux national, Maëlys Lefebvre, manager régional Auvergne Rhône-Alpes et Ophélie Jeanvoine, animatrice réseaux Bourgogne Franche-Comté ont accueilli des personnes prêtes à franchir le pas pour certaines d’entre elles, d’autres venues se renseigner pour elles-mêmes ou pour leurs proches.

 

Et si majoritairement les personnes venaient d’Ecuisses, d’autres s’étaient déplacées d’autres villes du bassin de vie proche, comme le Creusot par exemple.

 

L’occasion de se rendre compte aussi que la résidence d’une surface de 300 m² par bâtiment (les studios étant d’une bonne trentaine de m²) est équipée et adaptée pour accueillir des personnes dépendantes, à l’exception des très grandes dépendances (gir1). « On n’est pas médicalisé. Mais nous accueillons des personnes en perte d’autonomie. Et cela sans limite d’âge » nous a-t-on précisé. Des personnes en situation de handicap peuvent aussi être accueillies.

 

Pour les deux maisons, ce sont 6 salariés qui seront à disposition des résidents, des salariés à 35h : des auxiliaires de vie, une responsable des maisons et une adjointe. Ces deux derniers postes sont généralement assurés par des anciennes auxiliaires de vie ou aide-soignantes par exemple.

Pour Ecuisses, l’équipe est en cours de recrutement. Il est encore possible de postuler pour le profil d’auxiliaire de vie.

 

La première maison ouvrira ses portes le 9 février prochain et la deuxième en fonction des réservations (quelques semaines plus tard).

 

Pour les personnes n’ayant pas eu la possibilité de visiter ce mercredi les bâtiments, il est possible de contacter Ages et vie pour réaliser une visite sur rdv.

 

La structure propose en plus du logement des rencontres intergénérationnelles, des échanges avec les associations de la commune pour faire des animations sur place. Les animations se font en fonction de ce que les colocataires aiment faire. Les menus pris en commun dans la salle de séjour au centre de la maison, sont décidés en commun. Et il n’est pas rare que les colocataires participent eux-mêmes à la réalisation des repas.

 

Chaque studio de 30-35 m² comprend une table, deux chaises, un fauteuil, une commode, un lit et un chevet ainsi qu’un dressing. Les résidents peuvent apporter des effets personnels. Les studios peuvent accueillir une personne seule ou un couple. Ce sont ainsi 20 personnes maximum qui résident dans une maison de 300 m².

Le chauffage au sol est réversible et apporte ainsi de la fraîcheur en été.

Les studios sont tous équipés d’une porte voire de deux pour sortir sur l’extérieur, un système conjuguant liberté et sécurité !

 

D’ores et déjà plusieurs studios sont réservés dans la première maison. Pour de plus amples renseignements, appelez le 0 801 07 08 09.

 

EM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer