Autres journaux :



vendredi 7 janvier 2022 à 05:38

Retraités CGT multiPro du Bassin Montcellien (Social)

"Médecine des villes et médecine des champs"





 

Communiqué :

“La morale de la fable de La Fontaine, « le rat des villes et le rat des champs » dans laquelle la campagne amenait tranquillité et sécurité est
bien révolue en matière de santé.

À lire le communiqué de presse du 15 décembre 2021 des maires ruraux (AMRF) auquel se sont joints 19 organisations et associations les termes
employés sont éloquents : « (les signataires) font le constat commun que notre système de santé est en danger, mis à mal par 30 ans de choix politiques inappropriés et par une désertification sanitaire qui ne cesse de s’étendre. »

Et de rajouter : « Plus que jamais, nous appelons tous les acteurs qui se retrouvent dans ces constats, à participer à un travail commun afin d’apporter des solutions et modifier le rapport de force au service d’un meilleur accès aux soins, partout et pour tous. » Mais avant ce communiqué, les maires ruraux réunis en assemblée générale on parlé d’indignation, de désertification médicale, de désastre sanitaire français, de bombe à
retardement. L’accès aux soins est difficile en ville, mais encore plus problématique en milieu rural : un homme a 2,2 ans de moins d’espérance de vie qu’à la ville et une femme 0,9 ans et l’éloignement des centres hospitaliers est un facteur aggravant.

Voilà une analyse lucide et responsable de la situation sanitaire. Et après ? On fait quoi ? Pour nous retraité·es notre responsabilité est de ne jamais renoncer et de manifester notre indignation à chaque fois que nécessaire. Et nous disons à nos élu·es nous sommes disponibles pour nous indigner à vos côtés !

Certes on peut noter une lente évolution des mentalités : fin du numérus clausus, augmentation des étudiants en médecine dont les effets ne sont pas immédiats (10 à 15 ans), le tabou de la liberté d’installation des médecins libéraux commence à être écorné.

Ces évolutions ne doivent cependant pas mener à de nouvelles dérives, notamment à considérer la santé comme une marchandise livrée à la concurrence y compris entre communes. Constat bien en vue sur notre communauté urbaine.

Nous avons la vanité de penser que les actions que nous avons menées, avec d’autres, notamment le Codef et que nous allons poursuivre, participent à cette évolution encore trop lente.”

On ne lâche rien ! et nous appelons à participer massivement au rassemblement du 11 Janvier 2022 !
OoO
14H30 Esplanade de la Mairie à Montceau les Mines

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer