Autres journaux :



mercredi 5 janvier 2022 à 06:45

“Anti Pass et pour la liberté vaccinale”

Manifestation à Chalon ce samedi 8 janvier 2022





 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU COLLECTIF CHALONNAIS ANTI PASSES ET POUR LA LIBERTE VACCINALE :

“Le gouvernement continue à mentir et à mener une politique de restrictions dures alors même que TOUTES LES DECISIONS qu’il a prises n’ont pas permis d’enrayer l’épidémie.

Comme le disait notre chère DALIDA : « Paroles et paroles […] et encore des paroles. »

La vaccination et le passe sanitaire devait nous emmener à l’enrayement de l’épidémie. M. VERAN disait le 13/07/2021 à Apolline de Malherbe : « On n’a jamais eu de vaccin aussi efficace que celui-ci. Si nous étions tous vaccinés, le virus ne pourrait plus cheminer ! » M. VERAN a menti !

Autoriser un vaccin sous AMM conditionnelle et interdire la prescription de médicaments comme l’Ivermectine est de la folie pure, de la tyrannie ! Rappelons que ce traitement est aujourd’hui plébiscité par des études scientifiques étrangères ! Jusqu’où le gouvernement CASTEX, sous la pression d’Emmanuel MACRON, ira-t-il ? Jusqu’à quand les citoyens français paieront-ils les conséquences d’un illogisme sanitaire d’Etat ?

Après avoir fermé 5700 lits en 2020, en pleine pandémie et plus de 12000 sur le quinquennat, alors qu’OMICRON annonce la fin proche de l’épidémie selon le Danemark, le gouvernement et son zélé ministre de la santé veut que le Parlement vote le passe vaccinal, outil de division supplémentaire.

Le passe vaccinal rend la vaccination obligatoire – même pour les enfants – pour accéder à certains lieux et enfreint – en dehors de toute éthique et morale – l’article 225-1§1 du Code Pénal où est indiqué que la discrimination est « toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de […] leur état de santé. » Cela est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende quand cela subordonne la fourniture d’un bien ou d’un service.

La question n’est pas de nous diviser encore, les pouvoirs publics le font assez. Il est question de notre avenir, de celui de nos enfants. Voulons-nous qu’un régime d’APARTHEID soit généralisé ? Ne voyons-nous pas que notre devise nationale est bafouée ? Des acteurs médiatiques, politiques et des médecins insinuent tout de même que les personnes non vaccinées ne MERITENT PAS d’être soignées !

Enfin, rappelons-nous, que tous les 4 mois, le « GRAAL » sanitaire ou vaccinal est à renouveler !

C’est pour toutes ces raisons, que nous, le collectif chalonnais contre les passes et pour la liberté vaccinale, nous en appelons à l’Union Sacrée du peuple français, vaccinés ou non, et nous invitons tous les citoyens à se mobiliser le 8 janvier 2021 à 15h, Place de Beaune à Chalon/Saône !”

Yoann JANET et Pascal POYEN

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur ““Anti Pass et pour la liberté vaccinale””

  1. samgrat dit :

    il y a encore qques personnes avec du bon sens, moutons de panurges, réfléchissez posément qques minutes et vous verrez que plus c’est gros, plus ont vous fait avaler des couleuvres. La peur vous fait perdre vos moyens de penser. les cas de contamination explosent, mais pas les hospitalisations ???
    heu je comprends pas ….
    votez au prochaines élections pour le messi qui a appris à aimer les français, moi c’était inné, mais lui il a fallu du temps pour en aimer une partie, les autres comme vous le savez il le emm….

    • Daniel Z dit :

      C’est pourtant simple ; le mutant est beaucoup moins agressif que la souche d’origine, par contre il est beaucoup plus contagieux.
      Moutons de Panurge ? Vous êtes un disciple des frères Bogdanov ou des leaders des anti vaccin martiniquais ?
      Dans mon environnement, il y a une forte augmentation du nombre de malades et porteurs sains mais qui ne nécessitent pas d’être hospitalisés.
      Quand à votre avis politique, n’oubliez jamais que, quels que soient les personnes que nous avons élues, ce sont toujours des “arrivistes” à qui NOUS avons confié le pouvoir.
      Le plus bel exemple de notre cécité, c’est l’importance qu’avait un parti politique dont le dieu a juste massacré des millions de personnes
      Un seul, peut être, avait comme idéal le développement du pays mais lui, il payait son électricité.

  2. loupblanc dit :

    combien de vaccinés ( ou ayant reçu une thérapie ARN ) sur les 335252 cas d’hier , pour les amateurs de tableaux .
    depuis mi novembre 2021 , toutes les manifestations étaient au beau fixe
    réunionites d’élus , lotos , spectacles , stades remplis les uns contre les autres , repas familiaux , etc….
    de beaux viviers latents.
    car même vaccinés, on ne serait pas invincibles , sans gestes barrières , contrairement à ce que beaucoup pensaient . Le virus est dans l’air.
    combien de grippe et gastro à ce jour , proche de zéro comme A-1.
    la détresse psychologique liée ” au harcèlement journalier d’informations contradictoires ” sur ce coronavirus aura de bien plus grandes conséquences à moyen terme .

  3. LibEgFra dit :

    Vous pouvez dire ce que vous voulez mais les Français eux , réfléchissent un peu mieux , 92% primo-vacciné et 90% vaccinés ; les “moutons” ne sont pas forcément du côté que vous le pensez. En Juillet 2021 , 53% des français étaient primo-vaccinés , le virus n’avaient pas muté en OMICRON mais cela vous ne l’avez pas intégré.
    Pour l’Ivermectine , je vous renvoie à l’article suivant :https://www.lefigaro.fr/sciences/peu-fiables-non-publiees-les-etudes-sur-l-ivermectine-attirent-les-antivax-20220103

    ou encore mieux :

    La BBC peut révéler que plus d’un tiers des 26 essais majeurs du médicament Ivermectine destiné à être utilisé pour soigner le covid présentent des erreurs graves ou des signes de fraude potentielle. Aucun des autres essais ne démontre de manière convaincante l’efficacité de l’Ivermectine.

    Le Dr Kyle Sheldrick, l’un des membres du groupe chargé d’enquêter sur les études, souligne qu’ils n’avaient pas trouvé “un seul essai clinique” prétendant démontrer que l’Ivermectine prévient les décès dus au covid et ne contenant pas “des signes évidents de fabrication ou des erreurs si graves qu’elles invalident l’étude”.

    Les principaux problèmes sont les suivants :

    * Les données du même patient sont utilisées plusieurs fois pour des personnes supposées différentes
    * Preuve que la sélection des patients pour les groupes de test n’était pas aléatoire
    * Des nombres peu susceptibles de se produire naturellement
    * Des pourcentages calculés de manière incorrecte
    * Les organismes de santé locaux n’étaient pas au courant des études

    Les scientifiques du groupe – le Dr Gideon Meyerowitz-Katz, le Dr James Heathers, le Dr Nick Brown et le Dr Sheldrick – ont tous un passé de dénonciation de la science douteuse. Ils ont travaillé ensemble à distance sur une base informelle et volontaire pendant la pandémie.

    Ils ont formé un groupe chargé d’examiner plus en profondeur les études sur l’ivermectine après que Jack Lawrence, étudiant en biomédecine, ait repéré des problèmes dans une étude influente menée en Égypte. Entre autres, l’étude portait sur des patients qui étaient morts avant le début de l’essai. L’étude a été rétractée par la revue qui l’a publiée.

    Autre point : le nombre de lits d’hospitalisation complète a diminué mais vos chiffres sont comme par hasard biaisés M MACRON n’était pas Président toute l’année 2017 et ce que tous les opposants LFI , RN , etc… oublient de dire , le nombre de lits d’hospitalisation partielle eux a augmenté tous les ans depuis 2013 donc depuis 2017 aussi .

    Au 31 décembre 2020, les établissements de santé disposent de 20 300 lits de soins critiques, soit 700 de plus que fin 2019 (+3,6 %), une progression trois fois plus rapide que la tendance des années précédentes (+1,1 % en moyenne de 2013 à 2019), portée par la hausse des lits de réanimation.
    Parmi les lits de soins critiques, 6 200 lits de réanimation sont comptabilisés. Si leur nombre a augmenté modestement de 2013 à 2019 (+1,2 %), la crise sanitaire s’est traduite par une forte progression entre fin 2019 et fin 2020, de 14,5 % soit 786 lits de réanimation supplémentaires installés.

    Les soignants que vous commencez d’accuser de ségrégation ; soignent tous les malades qu’ils aient ou pas contractés la Covid mais beaucoup souhaiteraient que les gens qui ne se font pas vacciner; influencés par des antivax , pensent un peu plus par eux-mêmes et entament leur schéma vaccinal.
    Le vaccin protège des formes graves entre autres.

    Je profite également pour vous renvoyer au reportage du journaliste de LCI agressé par des personnes non-vaccinés , il y a 2 jours ; la violence des propos de ces personnes est inouïe.