Autres journaux



lundi 25 septembre 2023 à 04:09

Paray-le-Monial

Salon National du Livre Ancien



 

La 7e édition a remporté un beau succès pour les 150 ans de la naissance de Colette

Les amoureux de livres anciens (et les autres) se sont régalés ce samedi 23 septembre, en entrant au Centre Culturel et de Congrès, où se déroulait la 7e édition du Salon National des Livres Anciens.

Des organisateurs qui respectent et fidélisent leurs auteurs

Régalés à plusieurs égards, puisque non seulement cette manifestation est bien organisée, bien rôdée, mais également parce tous les libraires, auteurs et associations se sont fait un plaisir à présenter, expliquer et faire découvrir au public, des livres à l’intérêt insoupçonné.

Oui ! Les organisateurs aiment leurs auteurs, les respectent et les remercient d’être là. Ils leur sont fidèles au fil des ans, dans un respect et une fraternité mutuels. Et c’est bien là le secret du succès de ce salon reconnu au niveau international. Mais pas que, bien évidemment…

C’est dans cet esprit que Charles Pubill, président de l’association organisatrice « Livres et Lire » a débuté son discours. Et ce, en présence de Josiane Corneloup, députée du Grand Charolais, André Accary Président du Département de Saône-et-Loire, qui représentait aussi Jean-Marc Nesme, maire de Paray-le-Monial, Carole Chenuet, binôme du président Accary, conseillère départementale déléguée à l’action sociale territorialisée, Marc Petit, secrétaire de l’association etc.

Sans nos soutiens, nous ne sommes rien…

Charles Pubill a fortement souligné le soutien des commerçants et artisans et celui de la ville de Paray-le-Monial, du Département et du Grand Charolais. Il a ensuite remercié les bénévoles et toutes les personnes qui se sont investies dans cette manifestation.

Pour sa part, André Accary a déclaré que c’était toujours un plaisir de soutenir ce salon et ses chevilles ouvrières. Félicitant M. Pubill et son épouse qui participe activement à ses côtés.

Quant à Josiane Corneloup, elle évoque un moment apaisé, privilégié, autour de tous ces métiers qui sont représentés ce week-end, avec des exposants venus de la France entière. « L’ambiance est chaleureuse, joyeuse et conviviale. Je félicite les membres de Livres et Lire, qui ne comptent ni leur temps, ni leurs peines pour l’organisation de cet évènement ».

Ajoutant, s’adressant à Charles Pubill : « Ce salon n’est même pas terminé que vous travaillez déjà au suivant. Vous faites honneur à la Culture et au Territoire et avec Juline Tissier, cette jeune apprentie que vous formez au métier de chocolatier-pâtissier, nous comprenons l’importance de l’apprentissage ».

Visite des stands par les élus

Avant les différents discours des élus, ceux-ci ont effectué le traditionnel tour des stands, s’arrêtant vers chacun d’eux, pour échanger quelques mots et questionner sur les livres exposés.

Gaby au pays de Colette

Et comme le salon des livres anciens était dédié à Colette, pour les 150 ans de sa naissance, nous avons croisé Alain Robert, un écrivain venu de l’Yonne et qui a écrit un livre sur cette auteure Bourguignonne.

« Colette m’a marqué dans mes années d’adolescence. J’ai beaucoup appris de sa vie à la lecture d’ouvrages divers et c’est une auteure que j’ai toujours plaisir à retrouver et à redécouvrir. De plus, je prends un plaisir immense à discuter avec des passionnés de Colette… ».

D’ailleurs, son livre « Gaby au pays de Colette » ou Colette racontée aux enfants fait merveille.  A travers cette histoire, les jeunes lecteurs découvrent Colette, par l’intermédiaire des mésaventures de Gabrielle, une petite fille vivant à Saint-Sauveur-en-Puisaye.

Chaque chapitre est suivi d’un texte explicatif, illustré, rédigé avec des mots simples, dans le souci de rendre accessible l’essentiel de la vie de l’œuvre de la célèbre écrivaine bourguignonne. Des dessins accompagnés de questions invitent le lecteur à découvrir le musée et la maison de Colette.

Au final, on découvre sur ce salon international des pépites, quelquefois bien cachées, mais qui n’échappent pas aux initiés.

Moment exquis

Comme souvent, le verre de l’amitié arrive à la fin des discours. Ici, sur ce salon du livre ancien, la Confrérie des Saveurs du Pays Charolais ont fait déguster aux personnes présentes de savoureuses petites pièces de bœuf charolais, à se procurer d’urgence pour un bon repas dominical. Savoureux, tendre, goûtu, un régal…

Et sur la table, un jambon cru placé sur un support était découpé sur place, devant les visiteurs. Quelle belle dégustation ce fut également.

Le Salon se déroulait encore dimanche 24 septembre, de 10h à 18h.

Nelly Desplanches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer