Autres journaux :



lundi 29 juin 2020 à 06:39

Retraités CGT multiPro du Bassin Montcellien (Social)

"Les retraité-e-s avec les soignant-e-s le mardi 30 juin"





Communiqué : 

 

Les retraité-e-s et les personnes âgées ont payé un lourd tribut à la pandémie de la Covid-19. Neuf personnes décédées sur dix avaient 65 ans et plus. Le
nombre de décès lui-même est singulièrement élevé : 29 778 au 26 Juin.

Le syndicat de médecins MG France a évalué le nombre de morts à domicile (dont ne tient pas compte la statistique officielle) à 9 000. Ce qui signifie que l’on se rapproche des 40 000 morts.

Le virus n’est pas seul en cause, le manque d’anticipation, la gestion chaotique de la crise et surtout la pénurie de moyens en sont la principale cause.

En 15 ans, 69 000 lits ont été supprimés dans nos hôpitaux et 100 000 postes de soignants en 8 ans. La recherche du « moindre coût social » a rendu la France dépendante des productions étrangères de médicaments. L’insuffisance des lits de réanimation et de soins intensifs a conduit certains établissements à opérer un tri parmi les malades et à condamner les plus âgés et les plus fragiles.

Les salaires des infirmières et infirmiers français sont parmi les plus bas d’Europe, 6 % de moins que la moyenne européenne et leurs rémunérations place la France au 33e rang des pays de l’OCDE ! Le ministre de la Santé a annoncé un budget de 6 milliards pour la revalorisation des salaires alors qu’il faudrait pour une juste revalorisation et l’embauche de personnels suffisants près de 30 milliards.

L’investissement dans notre système de santé doit être prioritaire. La santé en France ce sont des dépenses, mais aussi 13 % de la richesse créée, avec des enjeux industriels majeurs.

Le Gouvernement a ignoré les alertes et les revendications exprimées par les personnels soignants, obsédé qu’il était par la réduction des dépenses de santé. Cette gestion comptable de notre santé a rendu inévitable une longue période de confinement qui a suspendu l’activité économique du pays. Il est donc comptable de l’ampleur de la crise économique et de son coût pour la société et dans l’obligation d’éviter qu’une telle situation se reproduise.
Les retraité-e-s, comme l’ensemble de la population, ont besoin d’un système de santé correspondant aux défis démographiques et sanitaires de notre temps. Pour l’accès à des soins de qualité dans un hôpital public doté de moyens en personnels et en matériels suffisants et à un hébergement digne et sécurisé dans les EHPAD.

Les retraité-e-s du bassin montcellien rejoindront nombreux les personnels soignants de l’Hôpital Jean Bouveri :

 

MARDI 30 JUIN à 14H00 DEVANT l’EHPAD LES LYS.

« Pour défendre la Santé et la Protection Sociale,

les applaudissements ne suffisent plus ! »

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer