Autres journaux :



mercredi 13 octobre 2021 à 05:16

Montceau : Union locale CGT

"Chômage l’absurde réalité actuelle"





Communiqué  :

“Chômage et travail supplémentaire massifs :

Si la durée légale du temps de travail en France est fixée à 35 heures hebdomadaires, la durée habituelle moyenne par salarié·e est de 39 heures et celle des travailleur·ses à temps partiel de 23,5 heures. 24 % des cadres travaillent entre 45 et 48 heures, et 23 % travaillent 49 heures et plus par semaine.

 

Le nombre annuel d’heures supplémentaires est évalué à au moins 800 millions, soit l’équivalent de 500 000 emplois à temps plein.

Plus de 500 000 salarié·es sont en intérim avec une durée moyenne de mission inférieure à deux semaines.

Dans le même temps, temps partiel et chômage sont des réalités massives.

En tout, ce sont 6 millions de personnes qui sont privées d’emploi sans aucune activité ou avec une activité réduite. 20 % des salarié·es sont à temps partiel, en très grande majorité des femmes (80 %). 60 % des travailleur·ses à temps partiel le subissent et souhaiteraient exercer leur activité à temps plein.

Le « travailler moins, travailler mieux, travailler toutes et tous » prend donc tout son sens au regard de la situation actuelle.

 

La vérité des chiffres

Actuellement, les incitations à travailler plus sont importantes. Cela se traduit par un nombre massif d’heures supplémentaires, estimé à au moins 800 millions, soit l’équivalent de 500 000 emplois à temps plein. Pour les finances publiques, cela représente un manque annuel de 2,3 milliards
d’euros pour la Sécurité sociale (exonérations non compensées) et de 2,7 milliards pour l’État au titre de l’exonération d’impôt sur le revenu, incluant environ 500 millions d’exonération forfaitaire de 1,50 € par heure pour les entreprises de moins de 20 salarié·es.

 

Le montant total de ces mesures s’élève donc à 5 milliards d’euros (chiffres pour l’année 2021 selon l’annexe 5 du PLFSS). À titre de comparaison, une telle somme pourrait permettre de créer environ 100 000 emplois publics, par exemple pour les hôpitaux…”

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer