Autres journaux :



mercredi 8 décembre 2021 à 05:21

Montceau : Union locale CGT

"Décisions inacceptables et incohérentes de la part des Directions d’Hôpitaux"





Communiqué :

“La Fédération CGT Santé Action Sociale s’insurge à juste titre de certaines décisions prises actuellement dans certains établissements.

Ce qui se passe ailleurs peut très bien ce passé chez nous…

Une note de service de l’Hôpital Nord Franche-Comté en date du 3 décembre 2021 dévoile la conduite à tenir en cas de contact ou de test positif : les professionnels de santé positifs peuvent continuer à soigner des patients s’ils sont non symptomatiques.

La Direction invoque la tension hospitalière et le risque de rupture des soins pour justifier cette mesure.

Cette pratique est totalement inacceptable ! De qui se moque-t-on ? Au mois d’août, le gouvernement a mis en place, à la hussarde, sa loi très controversée sur le Pass Sanitaire et l’obligation vaccinale, notamment pour les personnels des établissements du sanitaire, du médico-social et du social. Par manque de professionnel·les dans les services et sur le terrain, des directions demandent maintenant au personnel de venir travailler alors qu’ils sont atteints du COVID 19, et cela en pleine recrudescence des contaminations de la population ! C’est un vrai scandale !

La CGT a dénoncé lors des premières vagues de la pandémie ce type d’injonction parfois faite aux personnels. Certains établissements zélés ont même suspendu illégalement des agents en arrêt maladie, accident de travail et congés. Cela est d’autant plus intolérable à l’heure où notre organisation ne cesse de demander au gouvernement et au ministre des Solidarités et de la Santé de ne pas suspendre les professionnel·les non vacciné·es, ce qui accentue la pénurie de personnel dans les services. Il a uniquement autorisé le report de l’obligation vaccinale dans certains
territoires d’Outre-mer.

La CGT dénonce la pression actuelle faite aux salarié·es et les mesures contradictoires, discriminantes et dangereuses pour leur santé et celle des patient·es.

Ce mardi 7 décembre, c’est le secteur médico-social et social, lourdement touché et pénalisé par les inégalités suite au SÉGUR qui a manifesté dans les rues de Montceau.

Plus de 300 manifestant·es pour dire Stop aux inégalités !

Il est temps que le gouvernement entende les légitimes revendications que portent les professionnel·les pour améliorer l’exercice de leurs missions et la qualité de la prise en charge de la population.”

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer