Autres journaux :



samedi 9 novembre 2019 à 08:45

Montceau-les-Mines : Mine de Talents

18 lauréats ont été mis à l’honneur



 



Cette année, c’est 18 lauréats, qui ont été mis à l’honneur et ont reçu  un trophée réalisé par l’Atelier du Coin

TALENT N°1, M. Bouffange récompensé par Madame Laforest

Crée officiellement en janvier 2015 par Daniel BOUFFANGE, avec un appui sans faille du regretté Eric DUBREUIL, le club Cœur et Santé est une équipe d’adhérents bénévoles, sans laquelle rien n’aurait été possible.

La mission principale du club est de permettre une réadaptation physique et psychologique aux personnes ayant subi une angioplastie, et /ou souffrant de pathologies cardio-vasculaires avérées, en mettant a leur disposition un plateau technique et des professionnels.
L’activité de l’association s’est également élargit à d’autre types de pathologies, notamment aux personnes présentant des facteurs de risques cardio-vasculaires tels que diabète, cholestérol, surpoids important et depuis cette année, fort des ses deux monitrices spécialisées en APA (activités physiques adaptées), le club a ouvert ses portes aux personnes atteintes de cancer ou victimes d’AVC.

Le club Cœur et santé de Montceau-les-Mines et du Bassin minier c’est aussi :

• Une structure dépendante de la Fédération Française de Cardiologie, ainsi que de
l’association de Cardiologie de Bourgogne ; deux structures dans lesquelles M. Bouffange, responsable de l’association y préside.
• un plateau technique avec vélos ergométriques, tapis de marche, rameurs permettant à ses adhérents d’exercer une activité physique adaptée, sous le contrôle de monitrices spécialisées.

Toutes les activités proposées sont supervisées par un cardiologue référent, communément appelé parrain ou marraine – Pour Montceau, il s’agit d’une marraine, le docteur GARANDEAU.

Depuis sa création le club a vu passer environ 300 personnes, sur des laps de temps plus ou moins longs, pour leur réadaptation ; une trentaine d’adhérents constituent le noyau dur du club d’une année sur l’autre.

Le club peut être fier d’avoir permis a environ 25 personnes de reprendre une activité professionnelle à plein temps, après leur passage par les différentes activités de l’association.

Le club est également partenaire du Montceau Olympic Natation, et a participé avec ce dernier à la création et la mise en place du programme « Nager, Forme et Santé »
M. Bouffange a été le coorganisateur du colloque National NFS de la FFN, qui s’est tenu début octobre à Montceau-les-Mines, avec la venue d’une trentaine de délégués nationaux et départementaux.

 

 

 

 

TALENT N°2, M. Durix récompensé par M. Perrigueur

Le 31 Mars dernier s’est déroulée la Coupe des Présidents au Old Course de Cannes.

70 participants dont Frédéric Durix ( classé 168ème national dans sa catégorie senior) le Président de l’AS golf de MONTCEAU, s’est mesuré pendant près de 4h sur un parcours magnifiquement bien préparé.

À l’issue de la compétition, et malgré un champ de joueurs au niveau élevé, Frédéric DURIX, index 3 (1ère série) a rendu une carte de 71 pour un par de 71.
Ainsi, Il a été déclaré vainqueur de cette épreuve (qui se déroule tous les ans sur un golf différent) par le Président de la Fédération Française de Golf qui l’a félicité et récompensé pour sa belle performance.

 

 

 

TALENT N°3, l’Equipe Futsal du Team Montceau Foot, récompensée par M.TRAMOY

 

La saison 2017-2018 de la section futsal de l’association Team Montceau Foot était la 1ère de son histoire en championnat, après une saison à ne jouer que la Coupe Nationale.

 

La saison a été tout simplement parfaite, puisque dans leur poule de Régional 1 de la Ligue Bourgogne Franche Comté, l’équipe séniors a terminé en tête de son groupe et invaincu avec un bilan de 12 victoires en 12 matchs !

 

Par la suite, dans leur objectif de monter en Championnat National 2, l’équipe devait disputer un barrage interrégional contre le premier de la poule Franche-Comté, à savoir « le Besançon Académie Futsal ».

 

Ce barrage s’est effectué en double confrontation – L’association Team Montceau Foot a très bien gérée  ces 2 matchs puisque dès le match aller à Besançon l’équipe a  gagné 8 buts à 2 !

Ce soir là, presque une centaine de supporters Montcelliens se sont déplacés un lundi soir, mettant une ambiance de folie à 150 km de nos terres !

 

Le match retour à domicile s’est fait aux allures de fêtes avec un succès 8-6 devant les quelques 400 spectateurs venus assister au premier titre du club « champion régional de futsal ».

 

 

TALENT N°4, M. Michel récompensé par Mme Jarrot

 

Le bassin minier de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, comporte plusieurs friches industrielles dont l’histoire est liée à l’exploitation du charbon et à la production d’énergie. C’est notamment le cas du Lavoir des Chavannes, dont l’activité a été stoppée en 1999.

Ces friches, constituent des barrières physiques à la circulation et le territoire à du mal à trouver une nouvelle identité. Le lavoir des Chavannes est un lavoir de traitement minéral ayant été actif entre 1923 et 1999. Il permettait de laver le charbon provenant des puits d’extraction du bassin minier de Montceau-les-Mines en le triant des matières indésirables. Il s’agit d’un élément fort du paysage Montcellien, représentatif du gigantisme industriel du XXème siècle, et de l’un des derniers témoins du passé minier de la ville.

Une programmation urbaine propose de créer une continuité de la circulation tout au long du bassin minier, et de mettre en valeur ces friches sur le thème commun de la transition énergétique.

Le projet architectural interroge le devenir du lavoir des Chavannes, dont l’avenir semble menacé malgré son inscription aux monuments historiques.

Par la création d’une école d’ingénieurs formant des spécialistes de la transition énergétique et d’un centre d’interprétation, le projet donnera une nouvelle identité à ce bâtiment, tout en respectant sa mémoire et les machines qu’il contient. 

Robin Michel est ingénieur des Travaux Publics de l’Etat (diplôme décerné par l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat, à Lyon) et Architecte DE depuis cette année (École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon). 

C’est ce Travail de Fin d’Études réalisé sur le lavoir des Chavannes qui a permis de clôturer les études d’Ingénieur-Architecte de Robin. C’est un bâtiment-machine qui lui a permis de travailler autant sur des problématiques d’ingénierie que d’architecture. Clermontois d’origine, il a toujours été sensible aux friches et au patrimoine industriel. Il a découvert le lavoir au détour d’une promenade le long du canal du Centre et il est  devenu passionné par le Lavoir des Chavannes. Ainsi, il a souhaité, à travers ce travail, rendre hommage à ce géant et tenter de le sortir de l’oubli, au moins le temps d’une année. 

 

 

 

TALENT N°5, M. Royer, récompensé par Mme Ghulam-Nabi

 

Christophe Royer est né en 1971 au Creusot. Il a passé son enfance entre Montceau-les-Mines et Orléans. Docteur en biologie animale, il est actuellement chef de projet informatique et vit avec sa famille à Saint-Vallier, en Saône-et-Loire.

Après avoir dévoré des centaines de livres depuis sa prime enfance, il se lance en 2014 dans l’écriture. Passionné de thrillers, polars, SF et d’ésotérisme, il prend alors plaisir à embarquer le lecteur dans des aventures rythmées et originales.

En 2016, sa réflexion sur l’évolution humaine le conduit à sortir, en autoédition, la première partie du « Projet Sapience : L’Arche », roman d’anticipation où l’auteur nous propose d’embarquer dans une véritable arche de Noé pour coloniser une nouvelle planète. Une intrigue spatiale sur fond de colonisation et de manipulations génétiques où rien ne se passera comme prévu… Devant l’accueil enthousiaste, la seconde partie « Hostile » paraît en 2017.

En 2018, l’auteur revient sur Terre avec son troisième roman « Lésions Intimes », un thriller terriblement contemporain, original et addictif.

« LESIONS INTIMES »

Nathalie Lesage, capitaine au caractère bien trempé, travaille au sein d’une brigade spéciale de la BRP. Elle aura fort à faire pour démanteler la branche proxénétisme «Gorgona», spécialisée dans l’organisation de soirées parisiennes. Elle devra côtoyer un milieu où règnent la perversion et les pratiques extrêmes. Victime d’un banal accident, l’enquête va prendre une tournure inédite et le décès de son frère l’obligera à renouer avec son passé et sa Bourgogne natale, à Montceau les Mines. Tout va alors se mélanger pour Nathalie et l’entraîner vers l’inimaginable…

En Octobre 2018, Christophe signe son premier contrat avec la maison d’édition Taurnada pour son thriller qui sortira fin 2019.

En attendant, il travaille déjà sur d’autres projets, dont l’écriture de la suite de « Lésions Intimes » : une nouvelle enquête avec la même héroïne.

 

 

TALENT N°6, M. Baudel, récompensé par M. Furno

 

Andréa Baudel est né le 30 Mars 2009 à Le Creusot. Il débute le tennis à l’âge de 7 ans et sa progression très rapide avec son entraîneur Hafid Seddiki lui permet d’être détecté rapidement par le Comité Départemental et ses Conseillers Valérie Roussel, puis Jérémie Mathieu.

 

Il bénéficie maintenant de l’aide de la Ligue de Tennis Bourgogne Franche-Comté dirigé par Olivier Dieudonné et de la Fédération Française de Tennis dans le cadre du programme d’Avenir National. Il s’entraîne actuellement au Tennis Club de Montceau-les-Mines avec Jean-Pierre Perrier 12h/semaine avec un aménagement scolaire.

 

Son classement de 15/1 est le premier rang national.

Andréa participe à de nombreux stages nationaux au Centre National d’entraînement à Paris et au CREPS de Boulouris. Il a d’ailleurs été sélectionné pour participer cette année à un Tournoi France-Canada au Canada.

 

Ses parents professionnels de santé et sa sœur victoria le soutiennent dans ce projet sportif.

 

 

TALENT N°7 Musée du Camion, récompensé par M. Galanti

 

La Galerie camion ancien de l’Usine Aillot présente un ensemble de véhicules de collection, poids lourds des années 1941 à 1986.

Outre la création et l’animation du musée (organisation d’expositions, de visites des collections du site), elle s’inscrit dans un programme plus large de valorisation, et de sauvegarde du patrimoine industriel, technique et architectural, concernant le transport et la logistique routière. Ces activités sont complétées par la sauvegarde et la restauration de camions anciens.

Un des objectifs principaux est d’ouvrir aux visiteurs ce lieu historique de la mécanique, rendue célèbre par la fabrication de cylindres à vapeur et de le faire vivre à travers des manifestations faisant la part belle aux rencontres, aux échanges. Un espace permanent sera très prochainement dédié à l’histoire du lieu, afin de montrer la créativité et la spécificité de cette usine, de ses productions et de ses hommes

 

Une vingtaine de camions de la collection est exposée dans les bâtiments de l’authentique usine du 19ème en cours de réhabilitation et de réaménagement. Certaines pièces sont remarquables telles que le Berliet GBC 8 6×6 Sahara conduit par Lino Ventura dans le film «Cent mille dollars au soleil». Berliet, Unic, Saurer, ces véhicules sont présentés dans leur état d’origine.

 

Le lieu Usine Aillot Camion Ancien est identifié au niveau national comme un lieu ressource du patrimoine routier (mécanique, modèles, techniques, pièces, archives…) et du patrimoine architectural industriel de qualité (tournage de films,

photos).

En dehors de la Galerie du camion ancien, il est prévu à terme la réhabilitation de l’ensemble de l’Usine Aillot, environ 4000 m2 l’ensemble, pour y installer un lieu vivant de partage de la culture sous toutes ses formes : expositions, concerts, festivals et manifestations diverses… tout en sauvegardant ce patrimoine industriel caractéristique.

 

L’association Camion Ancien gère et anime, avec sa trentaine de bénévoles,

l’Usine Aillot et la galerie du camion ancien. L’association compte une salarié à tiers temps, qui s’occupe de la communication et anime la galerie avec l’aide des bénévoles.

Les champs d’activités de l’association sont vastes et éclectiques.

 

L’Usine Aillot – Camion Ancien devient progressivement un moteur touristique et culturel.

Ainsi des visiteurs venant de loin pour découvrir ce lieu en profitent pour prolonger leur séjour et poursuivent leur périple sur le territoire local, départemental voire régional.

 

Ce projet du camion ancien a une double vocation. En plus de rende visible une collection unique, il permet de restaurer un patrimoine industriel Montcellien.

 

 

 

TALENT N°8, Equipe U 13 du FCMB récompensée par Mme Bouteloup

 

Les jeunes footballeurs de la génération 2006 ont su faire briller les couleurs de la ville à l’échelle Nationale.

 

Tout a commencé par un premier tour départemental à Sanvignes-les-Mines où les jeunes montcelliens ont brillé à travers leurs performances sportives et intellectuelles (Quiz de la FFF).

A l’issue de cette journée, ils se sont qualifiés pour la phase régionale Bourgogne Franche-Comté en compagnie du FC Chalon et de l’UF Mâcon.

A Beaune au mois d’avril, les jeunes rouges et blancs faisaient figure d’outsiders parmi les 15 autres équipes qualifiées provenant des 8 départements de notre grande région.

Cette journée fût inoubliable pour les joueurs de Benoît et Pierre ainsi que leurs nombreux accompagnateurs présents chaque Week-end au bord des terrains, suivant leurs petits protégés avec ferveur.

Le FCMB terminera premier de cette journée coiffant ainsi au poteau des clubs tels que Besançon, Sochaux, Auxerre, ASPTT Dijon…

 

Pour la première fois de son histoire le FC Montceau aura un représentant à la finale nationale U13 à CAPBRETON au mois de Mai.

 

Les représentants de toutes les régions françaises étaient présents lors de ce rassemblement national annuel. Nos jeunes montcelliens ont pu durant 2 jours se frotter à des centres de formations tels que Caen, Valenciennes, Le Mans, …

Aux termes de matches mémorables, nos rouges et blancs se classent à la 4ème place à l’échelon français et écrivent une belle page de l’histoire de notre club et de notre ville.

 

 

TALENT N°9,M. Forys récompensé par Mme Jarrot

 

 

Pierre Forys, apprenti boucher prépare un Brevet Professionnel de boucher au sein de l’équipe boucherie du centre E.Leclerc de Montceau les Mines.

 

Au vu de son travail dans l’entreprise et de ces résultats au CIFA de Mercurey, il a été sélectionné par notre Centrale Régionale a Yzeure pour représenter  la région au concours national E.Leclerc des meilleurs apprentis bouchers organisé par le Groupe E.Leclerc et l’Ecole Professionnelle de la Boucherie à Paris le 18 mars 2019.

 

Après des épreuves écrites et pratiques de plus de cinq heures sur les différentes viandes et de préparations bouchère, d’un niveau élevé due à la qualité professionnelle des 14 apprentis compétiteurs des différentes Centrales Régionale, Pierre a accédé à la seconde marche du podium avec une médaille d’argent récompensant sa dextérité et son savoir faire très prometteur.

 

Montceau-les-Mines : Finale  du Meilleur apprenti boucher E. Leclerc 2019

 

 

 

TALENT N°10, L’Atelier du Coin, récompensé par M. Duparay

 

L’Association Arc En Ciel – Atelier du Coin, association de loi 1901 représentée par son Président, Monsieur Georges SIMON, est une structure d’insertion par l’activité économique. Agréé atelier chantier d’insertion, l’Atelier du Coin se caractérise par la conception et la fabrication d’œuvres et d’objets singuliers, à l’aide de techniques artisanales, dans les domaines de l’imprimerie, de la céramique et de la menuiserie.

Chaque année, l’Association accueille une trentaine de salariés rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi sur le bassin de vie de Montceau-les-Mines et de la Communauté Urbaine Le Creusot Montceau. Dans un espace communautaire adapté, par un accompagnement social et technique, l’Atelier leur permet la réappropriation des mécanismes de travail et d’apprentissage afin qu’ils retrouvent le chemin de l’emploi ou de la formation.

L’Association a à cœur de développer son activité économique en privilégiant un ancrage local important et des actions de coopération de proximité. Au gré des diverses orientations de ses activités, elle a su tisser des liens forts avec de nombreux partenaires locaux : collectivités, établissements scolaires et médico-sociaux, structures culturelles, entreprises, particuliers… Par cette ouverture élargie sur le territoire avec des activités proposant le partage de son savoir-faire, l’Association a démontré la force et la richesse de son utilité sociale.

L’Association bénéficie également de soutiens institutionnels : Fonds Social Européen, Conseil Départemental 71, DIRECCTE, AGEFIPH, ainsi que de collectivités locales.

Elle a été lauréate régionale du Crédit Agricole en 2017 (Concours « Like ton projet ») et de la MACIF en 2019 (Concours Territoires Solidaires Pôle Nord-Est).

L’Atelier du Coin commercialise ses productions dans sa Boutique située rue Saint-Eloi à Montceau. Il s’adapte également aux besoins de ses clients en proposant la fabrication de produits sur mesure, ainsi que l’animation d’ateliers adaptés à tous les publics.

Les trophées offerts ce soir ont d’ailleurs été fabriqués par l’Atelier du Coin.

 

 

 

 

TALENT N°11, M. BEDERT et M. PROIA récompensés par Mme Buchalik

 

C’est en 2012 que M. BEDERT Philippe et M. PROIA Laurent se sont lancés dans une politique d’ouverture européenne au travers d’échanges européens dans plusieurs objectifs :
– favoriser la mobilité des jeunes élèves du lycée H. Parriat suite au diagnostique du manque de mobilité des jeunes du bassin minier afin de faire de nouvelles rencontres et lier des amitiés.
– Donner vie à la citoyenneté européenne
– Découverte des modes de vie et de cultures différentes qui font la richesse de l’Europe
– Favoriser les compétences linguistiques et notamment la pratique de l’anglais

Depuis cette date, plusieurs échanges se sont déroulés et perdurent avec :
* le lycée Jan Néruda de Prague en République Tchèque (9ème échanges cette année) ouvert aux classes de Secondes.
*le lycée Poljane et Ledina de Ljubjana en Slovénie (4 échanges dont cette année et 1 réalisé l’an dernier avec le lycée Ledina) ouvert aux classes de 1ères et Terminales
* Le lycée San giovanni Bosco de Sienne et le lycée Papareschi de Rome en Italie ouverts à toutes les classes du lycée.

*en 2020, un nouvel échange avec l’Italie sera ouvert à toutes les classes du lycée :
-Tarente avec le lycée Ginnasio Aristosseno

Au cours de ces 17 échanges depuis 2012, ce sont 403 élèves qui ont pu participer à au moins un échange ce qui a permis à environ 500 élèves européens de venir à Montceau- les-Mines.

Le déroulement est toujours le même avec une semaine de réception à Montceau-les-Mines, puis un retour en République Tchèque, Slovénie et Italie (ces voyages se faisant toujours sur les vacances scolaires pour ne pas perdre de cours).

 

 

 

TALENT N°12, Marine DA EIRA et LUDIVINE LEQUIN récompensées par M. Marinot

 

MARINE DA EIRA – 14 ans – Minime 1ère année

 

Elle a participé à de nombreuses participations aux épreuves régionales en :

  • Bike and Run
  • Aquathlon (natation 500m / course à pied 2.5 km),
  • Duathlon (course à pied 2.5 km/ vélo 10km / course à pied 1.250km)
  • Triathlon (natation 400m / vélo 10 km / course à pied 2.5km).

Ses Résultats :

 

En individuelle :

1ère minime fille au Championnat Départemental de triathlon

28e minime fille et qualifiée pour les Championnats de France jeunes à la ½ finale des Championnats de France de triathlon (Epreuve transformée en duathlon car eau trop froide)

102e en 45’10 à la Finale des Championnats de France jeunes de Triathlon – 1ère participation à une finale Nationale

 

En équipe :

2e avec sa co-équipière Juliette au Challenge Régional de Bike and Run 

10e par équipe (avec ses co-équipiers Marius, Antoine et Marie) à la Coupe de France de Triathlon

 

 

LUDIVINE LEQUIN – 19 ans – Junior 2e année

 

Elle a participé également à de nombreuses épreuves régionales en :

  • Aquathlon (natation 1km / course à pied 5 km) 
  • Duathlon (course à pied 5 km/ vélo 20km / course à pied 2.5) 
  • Triathlon (natation 750m / vélo 20 km / course à pied 5km) 

 

Ses Résultats :

En individuelle :

1ère junior fille au Championnat Départemental de triathlon

9e junior fille  et qualifiée pour les Championnats de France jeunes à la ½ finale  des Championnats de France de triathlon

80e en 1h30  à la Finale des Championnats de France jeunes de Triathlon

 

En équipe : (avec ses co-équipières Marion, Marylène, Aude)

 

3e à la ½ finale des championnats de France D3

16ème à la finale des Championnats de France D3

21ème à la Coupe de France de Triathlon

 

 

 

TALENT N°13, Montceau commerces, récompensée par M.GRONFIER

 

L’association a été créée en 1994. A ce jour, elle compte 12 membres au Comité Directeur ainsi que 90 adhérents.

Son objectif est de regrouper les commerçants, les artisans, les industriels et les professions libérales de Montceau pour défendre leurs intérêts, et de créer une dynamique au centre-ville de Montceau-les-Mines.

Ainsi, elle organise diverses animations sur l’année :

* BRADERIE D’HIVER
* CARNAVAL
* OPERATION PAQUES
* FETE DES MERES
* FETE DES PERES
* NUIT DES SOLDES
* BRADERIE D’ETE
* SPECIAL RENTREE
* DEFILE DE MODE
* RENDEZ-VOUS NATURE
* JOURNEES COMMERCIALES
* NOEL
* PARTENARIAT AVEC LE FCMB
* PARTENARIAT AVEC LE RCMB

 

 

TALENT N°14, Famille Piccioli, récompensée par M. Tramoy

 

2019 est la première année où Montceau Escrime peut présenter une équipe dans la catégorie sénior.

L’équipe se compose de Clément 17 ans, junior 1ère année, Pierre 19 ans, junior 2ème année et Laurent 46 ans, père de Pierre et Clément et … vétéran, plus compétiteur national depuis plusieurs décennies….
Ils sont que trois, pas de remplaçant, alors pas le droit à la blessure.

Pierre est habitué à ce genre de challenge, en ayant déjà participé à des compétitions seniors. Il sera d’ailleurs champion de France N2 sénior le lendemain de cette compétition par équipe.
Clément, encore jeune junior, mais dans les 15 meilleurs français et en liste de haut niveau dans sa catégorie, participait à sa deuxième compétition sénior seulement.
Le vétéran a du se remette à l’entrainement, en évitant d’être trop à l’écoute de ses vielles douleurs. Mais pour faire équipe avec ses deux fils… et essayer de ne pas les décevoir, que ne ferait-il pas ?

N’étant pas classés et en rentrant à la dernière place sur les 28 équipes engagées, le tableau a été difficile et il a fallu, dès les premiers tours, affronter des équipes bien classées. Heureusement, les fils ont été à la hauteur et ont, à chaque relais, remonté au score tandis que le père faisait de son mieux pour éviter de prendre trop de touches …

En huitième de finale, rencontre très difficile contre l’équipe de Meylan, vainqueur de la compétition sélective et classée numéro 1 au tableau. Après un match accroché, C’est la victoire et la qualification pour les quarts de finale contre Roubaix.
Nouvelle victoire d’une seule petite touche grâce à un énorme relais de Pierre qui parvient à remonter plusieurs touches de retard.
La demi-finale se tire contre l’équipe de Pau, emmenée par un international colombien et complétée par de « vrais » seniors expérimentés. Après un match disputé, l’équipe Montcellienne s’incline logiquement.
Le match de la « petite finale », pour la troisième place est contre Orléans. Là, le « vieux » se réveille et parvient à tenir ses relais ce qui permet à l’équipe de gagner grâce à deux derniers relais explosifs de Clément et Pierre.
Montceau Escrime est sur le podium des France séniors !

La remise des récompenses de ces championnats de France est un moment particulier pour le club, l’équipe et … la famille Piccioli.
Athlètes et maitres d’armes des autres clubs les regardent avec sympathie. Un père et ses deux fils sur la troisième marche des championnats de France… pas sûr que cela se soit déjà vu…

Pour compléter le tableau, l’organisateur de la fédération a proposé à Baptiste, 10 ans, troisième fils de la famille et escrimeur lui aussi, de récupérer la quatrième médaille de bronze normalement destinée au remplaçant.

 

 

TALENT N°15, Musée d’école, récompensé par Mme Mathos

 

Le musée de la Maison d’École à Montceau-les-Mines se situe dans une ancienne école construite en 1882.
Monument historique depuis 1996, ce musée de l’école primaire (Musée de France) présente deux salles de classe entièrement reconstituées, l’une vers 1900 et l’autre 1960. Elles racontent l’évolution de l’enseignement primaire, des lois Jules Ferry à nos jours. Préau d’entrée avec exposition de photos sur les écoles des mines, écoles publiques en 1900 et photos de fêtes d’école – Parcours de 17 vitrines montrant des objets, une salle d’expositions temporaires et une salle de classe d’animation pour une activité écriture à la plume proposée aux visiteurs enfants, scolaires ou adultes.

Cette année, le projet a été de présenter l’exposition « Mômes et Instits du Centenaire : 1918, l’espoir d’une paix universelle ! Période 1918-1939 ».
Elle fut doublée de l’exposition nationale du MUNAE de Rouen « Les enfants de la Patrie. Petits français n’oubliez jamais ! »
Deux expositions tinérantes ont également sillonné le département : « De l’école aux tranchées » et « Dulac le bâtisseur d’école ».

Le Musée d’école a eu un fort partenariat, notamment avec les circonscriptions scolaires de Montceau-les-Mines et du Creusot en proposant une visite pour les professeurs volontaires et en finançant la venue de leur classe au musée, comme ce fut le cas en 2014 avec l’exposition « Quand tu seras soldat ! Période 1870-1914 » et en 2015 avec l’exposition « Défendre la Patrie ! Période 1914-1918 ».
À ce jour, l’exposition itinérante « De l’école aux tranchées » qui est proposée aux communes depuis le 20 septembre, a déjà été vue par 25 classes d’élémentaire, de collège et de lycée. Elle est dès lors réservée jusqu’en décembre.

Dans le cadre des projets commémoratifs qui est mené depuis 4 ans, le rôle du Musée de France est de proposer les clés de lecture nécessaires à l’appréhension de cette période, notamment pour le jeune public. Les expositions du Centenaire ont été l’occasion, depuis le 11 novembre 2014 jusqu’à la semaine passée, de recevoir 220 classes (primaires et secondaires) soit 5500 scolaires sur les 8932 visites de la période.

Si la période 14-18 s’est un peu éloignée des actions du Musée d’école, il en est d’autres qui d’ores et déjà ont pris place pour 2019/2020 :
– L’exposition du MUNAE : « L’école en Algérie, l’Algérie à l’école de 1830 à nos jours ». Parallèlement, en partenariat avec l’AVNP71 (Amicale de l’Ecole Normale) et grâce aux archives, une exposition sur la place des « indigènes » et des colonies dans les manuels scolaires.
– Un travail historique sur les enfants réfugiés de la guerre d’Espagne : « Libertad : de Saragosse à l’école de Navilly ».
– L’inauguration à partir du 25 octobre 2019 d’une exposition dans le cadre des 100 ans de l’immigration polonaise dans le Bassin minier : « Les écoles polonaises dans le Bassin minier entre les deux guerres ».

 

TALENT N°16, M. Martinet, récompensé par Mme Frizot

 

Stéphane Martinet a souhaité s’inscrire au championnat de France de la montagne par défi de participer pour la première fois à ces épreuves – Ce fut pour lui, une réussite et une formidable expérience.

Cette aventure humaine et sportive lui a permis de rencontrer énormément de personnes, et l’a enrichi au niveau de son pilotage sur ces tracés longs et techniques.

Il a participé à 9 courses de côtes du championnat de France de la montagne et 1 du championnat d ‘Europe reparti sur toute la France.

Résultat : 9 podiums dont 5 victoires.

Grâce à ces belles performances, Stéphane Martinet a obtenu le titre de champion de France de la classe A3 open.

Tout cela fut possible grâce à ses partenaires et ses amis présents à ses cotés.

 

Sport auto – Il est champion de France 2019 de la Montagne (Voir la vidéo)

 

 

 

 

TALENT N°17, Le Bon Bœuf, récompensé par Mme Laforest

 

La boucherie/traiteur du Bon Bœuf situé rue de la Coudraie à Montceau-les-Mines  participe tout au long de l’année  à de nombreux événements municipaux tant culturels que sportifs ou associatifs dans le cadre de ses activités de métier de bouche.

 

L’histoire du “Bon bœuf” remonte au début des années 2000, au sortir de la crise de la vache folle. Alors que la filière toute entière était durement ébranlée, la profession cherchait des idées pour regagner la confiance des consommateurs. Six éleveurs ont alors décidé d’acheter l’enseigne au Bois du Verne. Avec les conseils d’un expert-comptable, ils ont étudié quelle structure juridique conviendrait le mieux. C’est la SARL qui a été retenue. Depuis sa création, la société compte six actionnaires qui sont tous éleveurs.

 

La boucherie qui existait déjà a été reprise telle quelle avec ses deux salariés : une serveuse et un boucher.

Les premières années n’ont pas été des plus faciles. Au bout de 18 mois de fonctionnement, il a fallu faire face au départ en retraite du boucher. Les éleveurs actionnaires ne sont pas parvenus à recruter le successeur idéal du premier coup. Heureusement, la perle rare a fini par arriver. Il s’agit de Bernard Longueville qui fait le bonheur de la clientèle depuis huit ans et demi. Sylvie Meunier, la serveuse qui était déjà présente avant la reprise, occupe ce poste depuis 24 ans ! La maison emploie également un cuisinier-traiteur à temps partiel, métier indispensable pour « assurer la marge et valoriser les bas morceaux grâce à la charcuterie ». Quelques apprentis viennent aussi en formation.

 

Si l’idée de départ de ces éleveurs était avant tout la vente directe, l’achat de ce fond de commerce les a forcés à se convertir au métier de la boucherie traditionnelle et à s’adapter à la clientèle fidèle à l’enseigne. Dans cette boucherie de ville, la clientèle préfère le détail et l’activité charcuterie-traiteur est obligatoire. Faites maison, comme la plupart de la charcuterie, les saucisses et autres chairs à farces sont un excellent moyen de valoriser les pot-au-feu et autres bas morceaux moins prisés que les arrières. La clientèle de l’enseigne aime venir dans sa boucherie. Elle est très attachée à son boucher dont elle apprécie à la fois le savoir-faire, le conseil, mais aussi l’accueil chaleureux. «

 

Depuis quelques années, les gérants constatent que la clientèle s’est significativement rajeunie, signe d’un changement dans les habitudes de consommation. Ce succès, les propriétaires l’expliquent par la confiance que viennent chercher les clients. Les produits du “Bon bœuf” sont meilleurs que des produits industriels. Les prix ne sont souvent pas plus chers qu’ailleurs.

 

Pour les six éleveurs actionnaires, le succès de cette boucherie est une véritable satisfaction. “Le bon bœuf” écoule entre 2,5 et 3 bêtes par mois. La viande provient quasi exclusivement des élevages des six actionnaires.

Pour assurer la soudure et garantir la continuité des approvisionnements à l’année, l’enseigne est obligée de se fournir aussi auprès de Charolais Viande à Paray-le-Monial. Néanmoins, la boucherie permet à chaque éleveur d’écouler entre 5 et 10 bêtes par an. Ce sont les meilleures que produisent ces élevages. De « bonnes » génisses ou jeunes vaches ayant effectué un vêlage (420-430 kg de poids de carcasse).

La boucherie “Le bon bœuf” a atteint sa vitesse de croisière et elle est aujourd’hui parfaitement intégrée dans le paysage économique montcellien.

 

 

 

 

TALENT N°18, Montceau Gym, récompensée par Mme Jarrot

 

A l’heure olympique….

C’est à Saint Quentin en Yvelines – au cœur du futur vélodrome Olympique – que l’équipe Division Nationale 1 devait en découdre pour cette finale du championnat de France.

Face à des équipes largement renforcées par la présence de gymnastes de très haut niveau – comme Strasbourg avec Arthur DALALOYAN vice champion du monde 2019 du concours général – les protégés de Philippe Dumoux ont réalisé le match quasi parfait.

Emmenés par un Kevin CARVALHO de gala – meilleur total de point de la compétition – et avec un Brandon PROST retrouvé, les montcelliens ont -agrès après agrès – récité leur gymnastique. A l’exception du sol où quelques erreurs sont rentrées dans le total de points, tous les passages sur les 5 autres agrès ont été parfaitement maîtrisés.

Alors qu’un match à 4 équipes s’engageait après les deux premières rotations, c’est tour à tour Strasbourg puis Lyon qui craquaient….. Seul Bourges pouvait suivre le rythme des Montceau Gymnastes.
C’est lors de la dernière rotation que les Berruyers (312.950pts) prendront finalement l’ascendant pour 0.55pts.

Au terme de cette très belle finale, les gymnastes montcelliens sont donc Vice Champion de France en Division Nationale 1 synonyme de montée en TOP 12. Ils pouvaient donc laisser éclater leur joie et communier avec les nombreux supporteurs venus en bus pour encourager les équipes du club.

Sur les traces de leurs aînés….

Tout juste remis de ces très belles émotions, les plus jeunes avaient rendez-vous à Valenciennes pour le championnat de France qui leur était réservé. Trois équipes du club se sont donc mêlées à cette compétition, véritable révélateur de futurs talents.

Parmi eux, l’équipe 10-13 ans composé d’Alexis VAL – Archibald BERTHELON – Mattéo CARTIER et Pablo AYUSO était qualifiée pour la finale A1 – le plus haut niveau de pratique pour cette catégorie d’âge.

Alors qu’ils ont survolé les étapes qualificatives en devenant champions Départemental – Inter Départemental et Régional avec une trentaine de points d’avance sur leurs dauphins, l’équipe arrivait diminué et avec quelques incertitudes en raison de la blessure de Pablo qui l’a contraint à déclarer forfait pour les championnats de France Elite et à ne pouvoir passer que sur 4 agrès.

Malgré tout, et avec un état d’esprit irréprochable, les montcelliens ont réalisé une superbe compétition avec des rotations maîtrisées à tous les agrès. Les performances récentes – titre de vice champion de France individuel d’Alexis VAL – et leur force collective a permis à cette très belle équipe de devenir vice championne de France 2 ans après avoir conquis le Bronze en 10-11 ans.

BRAVO à Baptiste ROBERTET, Alexis CHAROLLAIS, Bastien ELOY, Kevin CARVALHO, Fabio BARZASI, Brandon PROST, Alexis VAL, Archibald BERTHELON, Mattéo CARTIER, Pablo AYUSO mais aussi au staff Philippe DUMOUX, Fabio BARZASI les coachs, Ludovic BLANCHARD et Dimitri GAUTHIER les juges et Blandine DE SOUSA kinésithérapeute.

 

 



 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer