Autres journaux



mercredi 17 avril 2024 à 10:32

Opposition à la ferme-prison de Rozelay

La ferme des fruits de la terre appelle la concertation de ses vœux



Comme nous l’avons dit dans notre article sur la séance du conseil municipal de Ciry, nous avons contacté l’association La ferme des fruits de la Terre pour lui indiquer l’opposition ferme et définitive de la commune. Dans cette correspondance nous demandions des précisions qui nous ont été apportées par le Président Sarrazin.

 

Pour une information exhaustive et équilibrée il est indispensable de rendre publique cette réponse et les « vœux (d’une) une concertation avec le maire, son conseil et les habitants comme nous l’avons déjà indiqué précédemment, en relation avec les services de l’État. ».

En ce qui concerne les personnes détenues, leur arrivée à la ferme, le suivi pénal, la sécurité, le Président Sarrazin pense avoir répondu dans leur précédente reponse insérée dans notre article du 8 avril 2024 : https://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/ciry_le_noble/778438-ferme-prison-le-projet-conteste-de-rozelay-reponse-de-lassociation-porteuse-du-dossier.html

Des précisions ont été apportées quand à l’administration pénitentiaire qui à nos yeux devrait elle aussi être partie prenante à des réunions ou lors d’une concertation.

« Nous ajoutons que l’administration pénitentiaire est un partenaire privilégié  depuis  le premier jour où ce projet est né. Nous travaillons avec ce partenaire depuis de nombreux mois, en étroite collaboration et de manière responsable sur la question du placement extérieur de personnes sous main de justice qui est strictement encadré. »

 

Maintenant entre la volonté de faire et l’opposition à cette dernière la solution viendra-t-elle du conflit ou de la discussion ? Malin celui qui pourrait le prédire. Surtout si aucune des deux parties n’entend les arguments de l’autre.

Dans  Ecce homo Nietzsche dit « Ce n’est pas le doute qui rend fou, c’est la certitude » et Albert Jacquard enfonce le clou : « Celui qui est sûr de posséder la vérité, est définitivement enfermé dans cette certitude ; il ne peut donc plus participer aux échanges ; il perd l’essentiel de sa personne. Il n’est plus qu’un objet prêt à être manipulé. »

 

Gilles Desnoix

 

Photo d’archives

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer